Conflit à Gaza : 438 Palestiniens tués, mort de 18 soldats israéliens

20/07/14 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Le Vif

Au moins 438 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit à Gaza, dont au moins 100 ce dimanche, la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne.

Conflit à Gaza : 438 Palestiniens tués, mort de 18 soldats israéliens

© Image Globe

Dans les rangs israéliens, 13 soldats de la brigade Golani ont été tués ces dernières 24 heures dans la bande de Gaza, portant à 18 le nombre de militaires morts depuis le début de l'offensive "Bordure protectrice", le bilan le plus lourd pour les forces israéliennes depuis 2006.

Sept soldats sont morts dans l'explosion d'une bombe au passage de leur blindé, 3 dans des tirs croisés avec des activistes à deux endroits différents et trois autres "piégés dans un immeuble en feu", a précisé l'armée.

A Chajaya, une banlieue à l'est de la ville de Gaza, l'armée israélienne a mené le bombardement le plus meurtrier depuis le début du conflit, tuant au moins 62 Palestiniens, selon Achraf al-Qoudra, le porte-parole des services d'urgence.

En outre, plus de 250 personnes ont été blessées à Chajaya depuis les premières heures de dimanche, et 450 à travers toute la bande de Gaza, a ajouté M. al-Qoudra.

Un responsable de la santé du Hamas, Youssef Abou Rech, a mis en garde contre "une catastrophe humanitaire" si les blessés et les morts encore sur place n'étaient pas évacués rapidement.
Près de la moitié des Palestiniens tués depuis le début de l'offensive sont des femmes, des mineurs et des personnes âgées, selon Achraf al-Qoudra.

Deux civils israéliens ont été tués par des tirs de roquettes.
Par ailleurs, 81.000 Palestiniens ont trouvé refuge dans des écoles gérées par les Nations unies, ont indiqué des services de l'ONU.

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, a pressé Israël de "faire beaucoup plus" pour épargner les civils dans son offensive militaire.
Dimanche, le président palestinien Mahmoud Abbas, en visite au Qatar, a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, qualifiant la situation actuelle d'"insupportable". "Ce que les forces d'occupation ont fait aujourd'hui à Chajaya est un crime contre l'humanité, un crime atroce et ceux qui ont commis ce crime vont être poursuivis et punis", a ajouté M. Abbas, en référence au bombardement mené dimanche dans une banlieue à l'Est de la ville de Gaza.

Le président américain Barack Obama s'inquiète du bilan humain très lourd et va prochainement envoyer le secrétaire d'Etat John Kerry au Caire pour tenter de négocier un cessez-le feu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires