Comment le discours réac a pris le pouvoir

17/12/15 à 09:18 - Mise à jour à 11:42

Source: Le Vif/l'express

La progression du FN illustre la banalisation de la droite radicale dans toute l'Europe. La Belgique n'est pas épargnée par cette vague sécuritaire, nationaliste et tentée par le rejet de l'autre. Qui trouve sa source dans l'air du temps, mais aussi dans l'inaction et le mimétisme des partis traditionnels.

C'est une lame de fond. La droite radicale - extrémiste, nationaliste, sécuritaire, islamophobe... - progresse partout en Europe et s'empare progressivement des rênes du pouvoir. L'avancée spectaculaire du FN aux dernières élections régionales en France a eu l'effet d'un séisme et seul un sursaut démocratique l'a empêché de décrocher l'une ou l'autre région. "C'est l'horreur, aux portes de chez nous", résumait Denis Ducarme, chef de groupe MR à la Chambre. "Une dangereuse accélération de l'histoire", déplorait Georges Dallemagne, député CDH. "Un désastre intellectuel et moral", disait Olivier Maingain, président de DéFI, le nouveau nom du FDF.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires