Combats entre forces ougandaises et militants séparatistes: au moins 55 tués

27/11/16 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Afp

Au moins 55 policiers et militants séparatistes liés à un roi local ont été tués samedi lors de combats dans l'ouest de l'Ouganda, a annoncé dimanche la police ougandaise.

Combats entre forces ougandaises et militants séparatistes: au moins 55 tués

Illustration. © Reuters

Quatorze policiers et 41 militants ont été tués lors de ces combats qui ont opposé les forces de l'ordre à la garde du souverain du royaume de Rwenzururu, dans la ville de Kasese, a indiqué le porte-parole de la police Andrew Felix Kaweesi.

Une patrouille conjointe de la police et de l'armée ougandaises circulait dans Kasese, à 300 km à l'ouest de Kampala, près de la frontière avec la RD Congo, lorsqu'elle a été attaquée par des membres de la garde royale, a précisé le porte-parole.

"Les assaillants ont lancé une grenade artisanale qui a blessé un soldat, la patrouille a riposté et tué quatre assaillants", a-t-il ajouté.

"L'incident a ensuite dégénéré et provoqué dans plusieurs quartiers des combats qui ont duré jusque dans la soirée", a expliqué le porte-parole de la police.

Selon lui, les assaillants, qui n'étaient pas tous de la garde royale, étaient armés de fusils, de lances et d'engins explosifs artisanaux. "Ils sont très bien organisés", a assuré le porte-parole.

Nos partenaires