Colombie: la guérilla des Farc n'est pas finie, selon un de ses chefs

08/04/12 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Le Vif

Un des principaux chefs des Farc a affirmé que la guérilla marxiste de Colombie n'était pas finie, refusant toute association avec le terrorisme, selon des extraits d'une vidéo diffusée samedi par la chaîne latino-américaine Telesur.

Colombie: la guérilla des Farc n'est pas finie, selon un de ses chefs

© Image Globe

"La fin de la guérilla n'existe pas, contrairement à la propagande diffusée par les pions de la mondialisation de l'économie en Colombie", déclare Luciano Marin, connu sous le pseudonyme d'Ivan Marquez, un des membres de l'organe de direction des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

"Ce qui se déroule en ce moment, c'est une confrontation politique et militaire intense, et une mobilition croissante des secteurs sociaux", affirme-t-il, revêtu d'une veste militaire devant un portrait du fondateur historique des Farc, Manuel Marulanda, décédé en 2008.

Cette mise au point survient quelques jours après la libération des derniers policiers et militaires retenus en otage par le groupe rebelle qui s'est en outre engagé il y a plus d'un mois à ne plus recourir aux enlèvements contre rançon.

Autant de concessions qui ne l'ont pas empêché de subir en mars de lourdes pertes, avec plus d'une soixantaine de guérilleros tués dans des bombardements, un des coups les plus rudes subi depuis la mort de son numéro un Alfonso Cano l'an dernier.

Dans la vidéo, Ivan Marquez conteste l'appartenance des Farc à des listes d'organisations terroristes adoptées par plusieurs pays. "Classer comme terrorisme ce droit est contraire aux normes adoptées par les mêmes Etats à travers l'histoire", affirme-t-il. Fondée en 1964, la principale guérilla colombienne compte encore 9.200 combattants.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires