Cohn-Bendit affirme que Paris aurait conditionné l'aide à la Grèce à des contrats militaires

07/05/10 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Le Vif

Le député européen Daniel Cohn-Bendit a accusé vendredi le président français Nicolas Sarkozy d'avoir fait pression sur le Premier ministre grec Georges Papandreou, conditionnant l'aide française à la Grèce au respect par Athènes de contrats d'armement souscrits avec Paris.

Cohn-Bendit affirme que Paris aurait conditionné l'aide à la Grèce à des contrats militaires

© Epa

"J'ai rencontré M. Papandreou la semaine dernière. C'est quand même incroyable la manière dont les Merkel et Sarkozy de ce monde traitent un Premier ministre grec", s'est-il exclamé.

"Dernièrement, M. Papandreou qui était au sommet de l'Otan, est passé par Paris. A Paris, il y a un certain M. Fillon (Premier ministre, ndlr) et un certain M. Sarkozy", a poursuivi M. Cohn-Bendit.

"Il les a rencontrés. M. Fillon et M. Sarkozy ont dit à M. Papandreou +nous allons lever des sommes pour vous aider, mais vous devez continuer à payer les contrats d'armement qu'on a avec vous, signés par le gouvernement Caramanlis+", prédécesseur de Georges Papandreou, a assuré le leader Verts au Parlement européen.

"Depuis ces trois mois, il y a eu plusieurs milliards de contrats d'armement qu'on a obligé la Grèce à confirmer", a-t-il poursuivi. "Des frégates françaises -2,5 milliards- que doivent acheter les Grecs, il y a des hélicoptères, il y a des avions, il y a des sous-marins allemands".

La France a oeuvré ces dernières semaines en faveur du plan d'aide européen et du FMI à la Grèce, face aux réticences initiales de l'Allemagne.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires