Cinq ans après Katrina, la Louisiane frappée par le pétrole

30/04/10 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Le Vif

La nappe de pétrole échappée de la plate-forme qui a sombré le 22 avril dans le golfe du Mexique a commencé jeudi soir à toucher les côtes de Louisiane. Cette marée noire a été décrétée "catastrophe nationale" aux Etats-Unis.

Cinq ans après Katrina, la Louisiane frappée par le pétrole

© Reuters

La nappe de pétrole qui flotte sur les eaux du golfe du Mexique depuis dix jours maintenant a atteint les côtes de la Louisiane, au sud des Etats-Unis, près de l'embouchure du fleuve Mississipi, d'après le président du comté de Plaquemines Billy Nungesser. Mardi 20 avril dernier, une plate-forme offshore, située à septante kilomètres des côtes et exploitée par British Petroleum (BP) a explosé. Elle a sombré deux jours plus tard dans les eaux du golfe du Mexique.

Dans le même temps, trois fuites dans le puits principal du gisement répandent au quotidien plus de 5000 barils de brut, soit environs 800.000 litres. Les défenseurs de l'environnement redoutent une des pires catastrophes écologiques et économiques des dernières années aux Etats-Unis. Les marais de cet Etat dont la Nouvelle-Orléans est la ville la plus peuplée, constituent un sanctuaire pour la faune. On y retrouve notamment de nombreuses espèces ornithologiques, des crustacés, des poissons etc.

L'industrie de la pêche se trouve en première ligne face à cette menace. Cette marée noire inquiète tous les Etats voisins également susceptibles d'être touchés comme la Floride, l'Alabama et le Mississippi. 40% des fruits de mer consommés aux Etats-Unis sont produits sur ce littoral.

Les autorités américaines - Barack Obama a annoncé qu'il faisait appel à l'armée - et BP s'activent pour minimiser les conséquences des fuites. Ils ont mis le feu à la nappe de pétrole qui s'étendaient hier sur 74 000 km², l'équivalent de deux fois et demie la Belgique. Des solutions à moyen terme sont envisagées pour le pétrole qui s'échappe toujours du puits. BP parle notamment d'un couvercle apposé au dessus du puits, ou alors le gisement sera rebouché totalement à l'aide d'un enduit spécial.

Le Times Picayune signale que les habitants de la région ressentent l'odeur du pétrole flottant au large. Les autorités sanitaires procèdent à de nombreux tests de la qualité de l'air. Si la teneur en hydrocarbures s'avérait trop forte, cela pourrait provoquer des maux de tête, des nausées et des vomissements.

Appel aux grandes compagnies


L'influent représentant démocrate américain Edward Markey a appelé jeudi les patrons des cinq plus grandes compagnies pétrolières mondiales à venir discuter de politique énergétique devant le Congrès. Il estime qu' "il est temps que les Américains entendent les compagnies pétrolières sur la santé de notre économie et la santé de notre environnement"

M. Markey a donc envoyé une note, jeudi, aux patrons d'Exxon Mobil, de BP, de ConocoPhillips, de Shell et de Chevron. Il leur demande de venir témoigner "bientôt" devant la sous-commission de l'Indépendance énergétique et du réchauffement climatique qu'il préside. Aucune date n'a encore été fixée.

Au-delà de la catastrophe environnementale, la deuxième qui touche la Louisiane en cinq ans après l'ouragan Katrina, M. Markey souhaite aborder avec ces patrons la question de la dépendance au pétrole et de la montée des prix. Une croissance qui va de pair avec l'augmentation des profits des compagnies. M. Markey, co-auteur avec Henry Waxman du projet de loi de réduction des gaz à effet de serre adopté à la Chambre des représentants en juin dernier, espère que son message sera entendu.

Guillaume Bur avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires