Cinq acteurs clés du conflit ukrainien

21/02/14 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Le Vif

Le conflit ukrainien oppose le gouvernement pro-russe du président Viktor Janoekovitsj et l'opposition pro-occidentale. Pour mieux comprendre la situation, voici cinq acteurs clés du conflit.

Cinq acteurs clés du conflit ukrainien

© Reuters

Vitali Klitschko Vitali Klitschko (42 ans), est le fils d'un ancien pilote de l'armée de l'air soviétique et c'est l'une de figure de proue du mouvement de protestation. Klitschko dirige le parti pro-occidental Alliance démocratique Ukrainienne pour la réforme (Udar en abrégé et qui veut dire "coup" en français) qui mène depuis des années campagne contre le président Viktor Ianoukovytch, qu'il accuse de népotisme et d'avoir saboté les relations avec l'Union européenne. Il est aussi, et surtout, connu pour son impressionnante carrière de boxeur. Cet ancien champion du monde poids lourd a gagné 45 de ses 47 combats, dont 41 par knock-out ce qui lui a valu le surnom de poings d'acier. Son jeune frère est lui aussi champion de boxe. Vitali Klitschko souhaite se présenter lors des élections présidentielles de 2015.

Viktor Ianoukovytch

Viktor Ianoukovytch est le président de l'Ukraine depuis 2010. Cet homme de 55 ans pro-russe a été élu de justesse, ne battant que de peu Ioulia Tymochenko qui était elle pro-occident. Si les manifestants arrivent à faire démissionner Ianoukovytch, cela sera la deuxième fois qu'il devrait écourter son mandat. Lors des élections de 2004, Ianoukovytch avait déjà été déclaré vainqueur, mais suite à des rumeurs de fraude une immense vague de protestation s'était levée dans le pays, un mouvement qui entrera dans l'histoire sous le nom de révolution orange. On annule alors les résultats des élections et c'est Viktor Iouchtchenko qui sera élu président.

Les élections de 2010, qui virent Ianoukovytch arriver au pouvoir, ne furent pas entachées par des fraudes selon les observateurs internationaux. Il cherchera à se rapprocher de l'Europe durant ces dernières années. Mais lorsque, sous la pression de la Moscou, il met brutalement fin à l'élaboration d'un accord de libre-échange avec l'Europe, cela marque le début des protestations antigouvernementale qui secoue Kiev depuis trois mois.

Ioulia Tymochenko

L'ancienne première ministre Ioulia Tymochenko est l'ennemie politique numéro 1 de Ianoukovytch. Sa coalition est le deuxième parti d'Ukraine. Elle fut l'une des égéries de la révolution orange et fut dans les années qui suivirent (2005 et en 2007 - 2010) deux fois première ministre du pays. Elle purge en ce moment une peine de prison de 7 ans pour abus de pouvoir dans le cadre de contrats gaziers signés en 2009 entre l'Ukraine et la Russie. Selon elle -et selon l'Europe aussi d'ailleurs - son procès était un procès politique. L'Union européenne avait posé sa libération - notamment pour qu'on puisse la soigner en Allemagne- comme étant l'une des conditions à la signature de l'accord de libre-échange. Un accord qui fut in fine pulvérisé de façon unilatérale par Ianoukovytch.

Arseniy Iatseniouk

Arseniy Iatseniouk est à côté de Klitschko l'un des principaux leaders de l'opposition à Ianoukovytch . Cet ancien avocat de 39 ans est une figure politique importante en Ukraine. À la faveur de la Révolution orange, il fut ministre de l'Economie entre 2005 et 2006, puis brièvement ministre des Affaires étrangères en 2007. Une ascension politique fulgurante qui s'est poursuivie avec l'emprisonnement du leader de son parti, Ioulia Timochenko. Depuis c'est lui qui a pris en charge les affaires. Il crée un parti pour les élections de 2010, mais le dissout suite au peu de succès et rejoint dans l'opposition la formation de Ioulia Timochenko. Tout comme Klitschko, Iatseniouk dénonce la corruption et souhaite que Ianoukovytch démissionne afin de ressouder les liens avec l'Europe.

Le président Ianoukovytch a tenté plusieurs négociations qui se sont toutes soldées par des échecs. Ianoukovytch propose même à Klitschko le poste de vice premier et Iatseniouk aurait pu devenir premier ministre. Mais les deux déclinent l'offre. Il jure que la lutte continuera jusqu'à ce que toutes les revendications des manifestants soient entendues. "C'est le peuple qui décidera de ses leaders pas toi" a-t-il twitté au président.

Rouslana Lijitchko

Une autre figure populaire des opposants à Ianoukovytch est la chanteuse Rouslana Lijitchko, alias Ruslana, qui remporta l'Eurovision en 2004. Elle était déjà très impliquée lors de la révolution orange. Ruslana était l'invité ce mercredi du Parlement Européen. "Le président Ianoukovytch est resté coincé à l'époque de l'Union soviétique. Il a la mentalité d'un dictateur; l'argent est tout ce qui compte pour eux. Ils ne comprennent pas ce que c'est que la démocratie."

En savoir plus sur:

Nos partenaires