Chine : 330 millions d'avortements en 40 ans

18/03/13 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

Depuis la mise en place d'une politique restrictive sur la natalité, il y aurait eu plus de 330 millions d'avortements en Chine. C'est ce qui ressort des chiffres officiels de la santé publique chinoise diffusés par le Financial Times.

Chine : 330 millions d'avortements en 40 ans

© Reuters

Depuis près de 40 ans, la Chine introduit diverses mesures pour réduire le taux de natalité sur son territoire. Si les premières mesures datent de 1971, c'est surtout la politique décriée de l'enfant unique appliqué depuis 1979 qui va marquer les esprits. Sur quatre décennies, on dénombre plus de 330 millions d'avortements en Chine. Rien qu'entre 1982 et 1992, on a effectué plus de 10 millions d'interruptions de grossesse par an. À titre d'exemple, pour un pays comme les États-Unis et qui compte une population qui ne représente qu'un quart de la population chinoise, on a recensé 50 millions d'avortements depuis qu'on a légalisé l'avortement en 1973.

Au-delà du nombre d'avortements, le rapport du ministère de la Santé publique chinoise fait mention de 196 millions de stérilisations et l'implémentation de 403 millions de stérilets. Si toutes ces interventions n'ont pas été imposées, de nombreuses associations des droits de l'homme dénoncent les abus qui découlent d'une application brutale des mesures telles qu'avortements forcés et campagnes de stérilisation.

Malgré les nombreux appels à un assouplissement de la politique de l'enfant unique, qui concerne 63 % de la population et principalement les Hans qui représentent 90% de la population chinoise, on constate pourtant une augmentation du nombre d'interventions médicales visant à réduire la natalité depuis la fin des années nonante. Il est cependant désormais possible, dans la campagne, d'avoir un second enfant si le premier-né est une fille. Par ailleurs, aucune restriction n'est imposée aux minorités ethniques.

Si ces politiques ont effectivement permis de réduire le taux de natalité, évitant ainsi à la Chine de se retrouver avec un tiers de population supplémentaire, elles ont aussi de nombreux désavantages. Tel que le vieillissement de la population qui sans nouveau souffle pourrait être un véritable frein à l'économie. Le pays a vu le nombre de sa population active (âgée de 15 à 59 ans) baisser de 3,45 millions. Une tendance qui devrait se poursuivre durant les prochaines années et qui mettrait en péril tout équilibre des retraites. Au-delà du vieillissement de la population, une étude australienne parue début 2013 affirme que les enfants nés de la politique de l'enfant unique seraient moins entreprenants que les enfants nés avant 1980, ce qui pourrait aussi venir plomber l'économie.

Effet plus pernicieux encore, il existe aussi un déséquilibre entre sexes puisque les avortements concerneraient plus souvent les filles. La Chine, avec un surplus de 34 millions de garçons, souffrirait d'un véritable "manque" de filles. Le fait qu'il est interdit aux médecins de donner le sexe de l'enfant avant la naissance et que depuis 1995 le sexe ne peut plus être un motif d'avortement n'aura visiblement pas suffi à changer la donne.

M.L.

En savoir plus sur:

Nos partenaires