Chili : nouvelle marche étudiante, nouvelles violences, impasse inquiétante

20/10/11 à 08:30 - Mise à jour à 08:30

Source: Le Vif

De jeunes émeutiers se sont affrontés avec la police à Santiago du Chili mercredi pour le deuxième jour de suite, tandis qu'une manifestation étudiante rassemblait entre 25.000 personnes et 200.000 personnes, selon les sources, marques d'une impasse persistante et violente sur une réforme de l'éducation.

Chili : nouvelle marche étudiante, nouvelles violences, impasse inquiétante

© EPA

Un scénario devenu hebdomadaire s'est répété mercredi matin dans des quartiers distincts de la capitale de 6 millions d'habitants: des foyers épars de violence, une dizaine de barricades de pneus enflammés et de brèves batailles rangées entre manifestants et policiers.

Dans les faubourgs de La Pincoya et La Reina, huit policiers ont été blessés, l'un à la jambe par une balle et d'autres par des plombs, a indiqué une source policière. Dix personnes ont été arrêtées. Le vice-ministre de l'Intérieur, Rodrigo Ubilla, a affirmé qu'une vingtaine de policiers avaient été blessés.

A l'échelle du pays, 373 personnes ont été appréhendées, dont 110 mercredi et 263 mardi, à l'issue d'affrontements similaires, souvent isolés, brefs, mais violents, a ajouté M. Ubilla.

La manifestation étudiante a réuni dans la matinée au moins 25.000 personnes, selon la police, 200.000, selon les organisateurs, dans une atmosphère paisible avec des danses, des orchestres, comme ceux qui égayent les marches étudiantes depuis le début du mouvement, en mai.

A sa dispersion toutefois, des violences ont de nouveau éclaté pendant près de deux heures. Un caméraman de la télévision espagnole et un assistant de télévision chilienne ont été légèrement blessés par des pierres.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires