"Chez nous, le 22 mars a provoqué un changement analogue au 11-Septembre aux États-Unis"

25/12/16 à 11:00 - Mise à jour à 09:47

Source: Le Vif/l'express

Qu'il soit à Florence ou à Oxford, le philosophe Philippe Van Parijs affiche haut sa "bruxellitude". Les attentats du 22 mars ont donc été pour lui un choc. Mais la résilience impose de remettre l'événement en perspective. Il y a plus meurtrier que le terrorisme. Et des millions de personnes d'origines différentes se côtoient chaque jour sans heurt dans les grandes villes d'Occident. Populisme, mondialisation, " démocrature "... : 2016 vue par le chantre de l'allocation universelle, professeur à l'UCL et à la KUL.

Avec l'irruption du terrorisme dans notre vie quotidienne à travers les attentats de Bruxelles, sommes-nous entrés dans une ère de vulnérabilité ?

Une vulnérabilité à mettre en perspective. La probabilité de mourir par un homicide d'une autre source que le terrorisme est 60 fois plus élevée. Il ne faut pas exagérer l'idée que l'on serait entré dans une nouvelle ère. Mais le 22 mars a provoqué, au niveau de la Belgique, un changement analogue au 11-Septembre aux Etats-Unis. Il a marqué l'histoire de Bruxelles et du pays. Il restera inoubliable pour les contemporains.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires