Charles Ramsey, le sauveur de Cleveland, coqueluche des médias

08/05/13 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Le Vif

L'affaire Cleveland fait depuis lundi la Une des médias américains. Charles Ramsey, le voisin qui a libéré les trois jeunes femmes est devenu en quelques heures la nouvelle coqueluche des journalistes. Mais la presse pointe également du doigt l'inefficacité de la police à porter secours aux victimes.

Charles Ramsey, le sauveur de Cleveland, coqueluche des médias

© Image Globe

L'Amérique est toujours sous le coup de l'émotion depuis lundi, après la découverte des trois jeunes filles kidnappées à Cleveland et retenues captives pendant dix ans. Deux sujets principaux occupent les médias américains depuis 24 heures : Charles Ramsey, le voisin qui a libéré les trois jeunes femmes, devenu en quelques heures la nouvelle coqueluche des journalistes. Et l'inefficacité de la police à porter secours aux victimes, notamment pointée du doigt par la presse locale.

Du Washington Post au Washington Times en passant par USA Today et le tabloid New York Daily News, de nombreux journaux américains ont consacré à Ramsey au moins un article. Il est "le nouveau héros de l'Amérique", résume même le site de nouvelles TheDC.com, alors que les vidéos de cet homme énergique et plein de gouaille, racontant son exploit, ont été vues des centaines de milliers de fois sur YouTube et répandues tout autant sur Twitter ou Yahoo. Avec force "bro!" pour "brother" (mon frère) et des jurons typiquement américains, l'homme aux cheveux longs, les dents abîmées et le T-shirt blanc tâché, a notamment raconté comment il avait "entendu un cri alors qu'il mangeait un McDonalds".

Plusieurs médias expriment toutefois un certain malaise face à la médiatisation de ce héros stéréotypé, issus des couches populaires, qui fait rire par son franc-parler, alors même que comme le rappelle l'Atlantic Wire "il s'agit d'un crime horrible".

Plusieurs médias comme le Detroit Free Press rapportent qu'un voisin aurait aperçu une femme nue rampant à l'arrière de la maison, il y a quelques années. Un autre raconte qu'il a entendu des coups contre les portes et a remarqué des sacs en plastique le long des fenêtres.

Le rôle de la police pointé du doigt

Les médias s'interrogent également à présent sur le rôle joué par la police et qui aurait fait preuve d'une certaine inefficacité dans cette affaire.

La police se serait rendu plusieurs fois au domicile d'Ariel Castro, mais n'est jamais entrée à l'intérieur de la maison, comme le souligne le Chicago Tribune . Une enquête est d'ailleurs en cours pour déceler d'éventuels manquements de la part de la police.

En savoir plus sur:

Nos partenaires