Charles Michel s'entretient avec Mahmoud Abbas sur le processus de paix

30/09/15 à 06:47 - Mise à jour à 06:47

Source: Belga

Le Premier ministre Charles Michel s'est entretenu, mardi à New York, avec le président palestinien Mahmoud Abbas sur la relance du processus de paix au Moyen-Orient. "La Belgique est l'amie des Palestiniens et d'Israël. Nous essayons de jouer un rôle positif", a indiqué Charles Michel. La Belgique sera représentée mercredi lorsque le drapeau palestinien sera hissé, pour la première fois, au siège des Nations-Unies à New York.

Charles Michel s'entretient avec Mahmoud Abbas sur le processus de paix

Charles Michel et Mahmoud Abbas, à l'Assemblée générale de l'ONU. © BELGA/Benoît Doppagne

Le Premier ministre s'est entretenu avec Mahmoud Abbas en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Le Premier ministre espère qu'une occasion se présentera, ces prochains jours à New York, pour insuffler une nouvelle dynamique au processus de paix. Actuellement, la situation est "très compliquée", constate Charles Michel, avec "une radicalisation dans les deux camps".

Mahmoud Abbas s'exprimera mercredi devant l'Assemblée générale. Son discours sera suivi avec attention. Le président âgé de 80 ans est frustré par le manque d'avancées du processus de paix et est aussi critiqué en interne. Mahmoud Abbas sera présent mercredi lorsque le drapeau palestinien sera hissé pour la première fois devant le siège de l'ONU. Voici quelques semaines, 119 pays sur 193 que compte l'organisation, ont voté une résolution autorisant le déploiement des drapeaux de la Palestine et du Vatican. Les USA et Israël ont voté contre et la plupart des pays de l'UE se sont abstenus. La Belgique a voté pour tout comme la France, l'Italie et l'Espagne et cinq autres états membres de l'UE.

"C'est un signal important, un stimulant dans le cadre du processus de pays et la recherche d'une solution à deux états", a souligné le Premier ministre. Charles Michel souhaite assister à la cérémonie mercredi mais selon son entourage, il n'est pas encore certain que son agenda le lui permette. Mais, la Belgique y sera représentée.

Le Premier ministre a encore rappelé que la Belgique veut adopter une "position équilibrée" dans le conflit non résolu entre Israël et les Palestiniens.

En février, la Chambre a approuvé, majorité contre opposition, une proposition de résolution sur la reconnaissance de la Palestine.

Nos partenaires