Charia en Libye et Tunisie : " Les Arabes ne veulent pas revenir sur les libertés acquises "

25/10/11 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Le Vif

La Libye et la Tunisie, fraichement sorties des révolutions, s'apprêtent à fonder leurs nouvelles constitutions sur la charia, la loi islamique. L'Occident s'offusque de ce retour en arrière. Mais s'agit-il vraiment de cela ? Pas vraiment, selon Bichara Khader, spécialiste du monde arabe et professeur de sciences politiques, économiques et sociales de l'UCL.

Charia en Libye et Tunisie : " Les Arabes ne veulent pas revenir sur les libertés acquises "

© Image Globe

Dans quel pays est appliquée la charia ?

Elle a une part d'influence dans toutes les constitutions arabes, sauf dans la constitution libanaise. Elle est, soit la source principale de la législation, soit une inspiration. Cela fait peur à l'Occident qui oublie que les musulmans sont liés aux principes fondamentaux de tolérance, de solidarité, de liberté et de justice. Des Occidentaux qui occultent souvent le débat sur les racines chrétiennes de l'Europe. L'utilisation de la charia peut varier d'un pays à l'autre. Parfois on en fait une utilisation radicale, comme en Arabie Saoudite, parfois elle est utilisée comme une simple source, car elle renferme les valeurs musulmanes.

La situation en Tunisie et en Libye est-elle comparable ?

La Tunisie ne reviendra pas sur ses libertés acquises sur les droits des femmes, par exemple, justement parce qu'ils sont très bien intégrés dans son contexte méditerranéen. En Libye, c'est différent. Il y a eu un problème dans le discours de Moustafa Abdel Jalil, le président du Conseil National de Transition. Il a annoncé l'utilisation de la charia comme principale source pour la constitution, ce qui ne m'a pas étonné. Ce qui m'a dérangé, c'est lorsqu'il a parlé de rétablir la polygamie en Libye. Cela ne lui appartient pas, ce seront aux élus d'en décider. Il a outrepassé ses pouvoirs et pour cela je lui en veux.

Pourquoi la charia fait-elle peur à l'Occident ?

La presse occidentale est obsédée par le prisme religieux du Monde arabe et elle ne comprend pas le fonctionnement de nos sociétés, elle est incapable de déchiffrer les réalités du monde arabe parce qu'elle est obsédée par l'aspect religieux de choses. Elle ne voit que la charia et les fanatiques. Mais le peuple arabe a clamé pacifiquement sa liberté en payant un lourd tribut. Il a utilisé des slogans modernes tels que la liberté, la justice et la solidarité, qui sont des valeurs universelles. Le peuple arabe n'est ni modéré, ni fanatique, il est simplement comme tous les peuples, il ne supporte pas la soumission.

Le Vif.be, MG

En savoir plus sur:

Nos partenaires