Ces pays qui détestent leur gouvernement

20/10/14 à 15:51 - Mise à jour à 15:52

Source: Knack

Le dernier rapport de Gallup qui vient de paraître, "Global States of Mind 2014", a tenté de savoir ce que les habitants pensaient de leur gouvernement. Pour cela l'agence a compilé plusieurs banques de données qui datent de 2013. De quoi établir un top des gouvernements les plus honnis du moment

Ces pays qui détestent leur gouvernement

Un homme nu qui manifeste à Athènes © Reuters

1. Bosnie-Herzégovine

Positif sur leur gouvernement: 8 %

Pense que la corruption est très répandue: 91 %

Taux de chômage (2013): 27,0 %

Le gouvernement de la Bosnie-Herzégovine a l'immense honneur d'être le gouvernement le plus détesté au monde. Un taux de chômage de 27 % et des tensions ethniques qui continuent de secouer le pays plus de 20 ans après la guerre expliquent probablement ce manque de popularité.

2. Bulgarie

Positif sur leur gouvernement: 13 %

Pense que la corruption est très répandue: 79 %

Taux de chômage (2013): 13,03 %

Depuis la chute du communisme dans les années 90, la Bulgarie bataille pour réussir sa transition vers une économie de marché. Les réformes engagées lui ont permis de rejoindre l'Union européenne, mais les mauvaises conditions de vie et l'instabilité politique taraudent encore le pays. En 2013, seuls 13 % des Bulgares étaient satisfaits de leur gouvernement.

3. Grèce

Positif sur leur gouvernement: 14 %

Pense que la corruption est très répandue: 91 %

Taux de chômage (2013): 27,3 %

La Grèce avait l'année dernière une dette qui s'élevait à 175 % du BBP, c'est le second pourcentage le plus élevé au monde. Les drastiques mesures d'économies qu'a dû imposer la Grèce à ses habitants ont fait le jeu de l'extrême gauche et de l'extrême droite qui ont tous deux fait de très beaux scores lors des dernières élections. Pas vraiment surprenant : ils ne sont que 23 % des Grecs à éprouver de la sympathie pour les leaders européens.

4. Tchéquie

Positif sur leur gouvernement: 15 %

Pense que la corruption est très répandue: 87 %

Taux de chômage (2013): 7,0 %

Seuls 15 % des Tchèques soutiennent leur gouvernement et 87 % pensent que la corruption est une habitude qu'ont de nombreux fonctionnaires. Le pays est devenu membre de l'EU en 2004, mais beaucoup de Tchèques n'apprécient guère les leaders européens. Ils ne sont que 30 % à donner leur soutien à ces derniers.

5. Moldavie

Positif sur leur gouvernement: 18 %

Pense que la corruption est très répandue: 86 %

Taux de chômage (2013): 5,1 %

Depuis une décennie, cette ancienne république soviétique doit lutter contre une instabilité civile et la corruption. 86 % des Moldaves pense même que la corruption est largement répandue. Par contre, le taux de chômage ne s'élève lui qu'à 5.1 %. Ce qui est beaucoup mieux que la plupart des pays européens.

6. Pakistan

Positif sur leur gouvernement: 18 %

Pense que la corruption est très répandue: 81 %

Taux de chômage (2013): 6,2 %

La corruption dans le secteur public, un pouvoir militaire qui se tâte et une faible autorité aux frontières, tout cela contribue au si bas taux de satisfaction. Mais le plus grand problème du Pakistan est encore que beaucoup d'habitants ne prennent pas la peine de payer leurs impôts.

7. Pérou

Positif sur leur gouvernement: 18 %

Pense que la corruption est très répandue: 86 %

Taux de chômage (2013): 7,5 %

Le gouvernement péruvien a décidé de s'attaquer au problème de la pauvreté à bras le corps. Même si cela s'est tout même soldé par quelques succès, il y a encore 40 % de la population qui n'a pas assez d'argent pour se payer de quoi se nourrir.

8. Roumanie

Positif sur leur gouvernement: 18 %

Pense que la corruption est très répandue: 77 %

Taux de chômage (2013): 7,3 %

Le gouvernement roumain a dû démissionner en 2012 suite au fait qu'il ait pris des mesures d'économies très impopulaires. En 2009, le pays avait reçu des milliards d'aides de l'Europe, du FMI et de la banque mondiale. Les 18 % atteint par le gouvernement actuel n'annoncent donc rien de bon pour l'avenir. A contrario, 50 % des Roumains sont positifs envers les dirigeants européens.

9. Costa Rica

Positif sur leur gouvernement: 20 %

Pense que la corruption est très répandue: 84 %

Taux de chômage (2013): 8,1 %

80 % des Costaricains sont mécontents de leur gouvernement. Pourtant le pays connaît une relative stabilité politique et économique si on le compare à ses pays voisins. En 2012, l'espérance de vie des habitants atteignait encore les 80 ans, l'une des meilleures au monde. Seulement le Costa Rica est aussi un pays par lequel transite la cocaïne en provenance de l'Amérique du Sud et la corruption est partout.

10. La Jamaïque

Positif sur leur gouvernement: 20 %

Pense que la corruption est très répandue: 86 %

Taux de chômage (2013): 15,3 %

Des problèmes financiers et une instabilité économique ont leur rôle dans cette baisse de popularité. Près de 60 % des Jamaïquains disent que durant ces douze derniers mois ils n'ont pas eu assez d'argent pour se nourrir et plus de 15 % d'entre eux sont au chômage. Il n'est pas seulement difficile de trouver un emploi, la Jamaïque est aussi confrontée à une inflation galopante. Les produits de consommation ont augmenté de 9 % en 2014.

11. le Portugal

Positif sur leur gouvernement: 20 %

Pense que la corruption est très répandue: 86 %

Taux de chômage (2013): 16,2 %

Le Portugal a eu de nombreux problèmes ces dernières années : chômage, hausse de la dette publique et une chute du produit intérieur brut. Le Portugal a également dû introduire une procédure d'urgence pour demander de l'aide à l'Europe et au FMI. Dans le même temps, la plus grande banque du Portugal, la Banco Espirito Santo, a dû être sauvée par l'État suite au fait que sa banque mère, la Espirito Santo International, s'était elle-même retrouvée dans les problèmes.

12. L'Espagne

Positif sur leur gouvernement: 20 %

Pense que la corruption est très répandue: 89 %

Taux de chômage (2013): 26,1 %

En 2013, seuls 20 % des Espagnols soutenaient leur gouvernement selon Gallup. Tout comme le Portugal, la Jamaïque et le Costa Rica, c'est le neuvième plus bas taux de satisfaction au monde. En plus, les Espagnols ne sont que 27 % à soutenir les leaders européens. La colère des Espagnols envers leurs dirigeants doit beaucoup au fait qu'ils sont nombreux à croire que la corruption est partout. Tout comme le taux de chômage, l'un des plus élevés au monde, n'a pas dû contribuer au capital sympathie de la classe dirigeante.

En savoir plus sur:

Nos partenaires