Ces parlements qui doivent encore approuver l'accord sur la Grèce

13/07/15 à 17:50 - Mise à jour à 17:49

Source: Belga

La voie n'est encore pas totalement libre pour un troisième plan d'aide à Athènes, très laborieusement négocié ce week-end entre la Grèce et ses partenaires européens : huit Parlements de la zone euro vont être impliqués, le Bundestag allemand devra même se prononcer deux fois.

Ces parlements qui doivent encore approuver l'accord sur la Grèce

Le Bundestag. © AFP

En Belgique, au Luxembourg, à Chypre, en Lituanie, en Italie, en Espagne, à Malte, en Slovénie et au Portugal, le Parlement ne sera pas impliqué. Aux Pays-Bas, le ministre des Finances et président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, informera le Parlement mercredi, mais aucun vote n'est nécessaire. De même en Irlande, où le gouvernement n'engagera un débat parlementaire qu'une fois que l'accord final sur un nouveau programme d'aide aura été conclu, et plus probablement en septembre.

En Allemagne, les députés de la chambre basse du Parlement allemand, le Bundestag, se prononceront vendredi matin, ensuite, le Bundestag devra revoter pour avaliser l'accord, sans qu'une date n'ait encore été confirmée. Arithmétiquement, l'issue des deux scrutins ne fait aucun doute, la "grande coalition" conservateurs/sociaux-démocrates que dirige la chancelière Angela Merkel disposent de 504 des 631 sièges. Politiquement, les choses sont plus compliquées pour Mme Merkel, car au sein de son parti conservateur, le camp des mécontents a nettement enflé.

En Finlande, l'accord doit être présenté à la coalition au pouvoir, notamment au parti eurosceptique des Vrais Finlandais, qui a plaidé pour un Grexit. Le gouvernement doit ensuite présenter dans les prochains jours sa position à une "grande commission" de 25 députés, sur les 200 que compte le Parlement, qui a déjà voté samedi un mandat de négociation et ne revotera qu'au cas où l'accord présenté ne lui conviendrait pas.

En Grèce, le parlement doit voter d'ici à mercredi le projet d'accord adopté lundi à Bruxelles et, à la demande des autres Européens, mettre sur les rails sur le plan législatif les principales réformes promises. Les voix d'au moins une partie de l'opposition devraient permettre d'arracher un "oui".

En France, le vote de l'Assemblée nationale aurait lieu le mercredi 15 juillet. Les mécontents devraient s'abstenir plutôt que de voter "non", permettant une approbation sans problèmes.

En Autriche, le vote du parlement aura lieu jeudi ou vendredi. L'aval des députés ne fait pas de doute, d'autant moins que les Verts, dans l'opposition, devraient dire "oui" à une nouvelle aide.

En Estonie, le parlement estonien doit se réunir jeudi. L'issue positive du vote est assurée, la coalition au pouvoir disposant d'une solide majorité.

En Lettonie, "Ce sera très difficile pour moi de convaincre le Parlement", a reconnu Laimdota Straujuma, qui dirige le gouvernement. La date du vote n'est pas encore connue.

En Slovaquie, le gouvernement demandera un feu vert à la Commission parlementaire aux Affaires européennes, qui que ce ne soit pas obligatoire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires