Canular contre Kate : la radio avait tenté de discuter avant la diffusion

09/12/12 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

La radio australienne au centre du scandale du canular royal a déclaré ce dimanche que la mort tragique d'une infirmière était "imprévisible" et a indiqué qu'elle souhaitait revoir ses procédures de diffusion.

Canular contre Kate : la radio avait tenté de discuter avant la diffusion

© Reuters

La radio australienne au centre du scandale du canular royal en Grande-Bretagne a indiqué lundi avoir tenté de joindre cinq fois l'hôpital londonien, où était hospitalisée l'épouse du prince William, afin de discuter de l'enregistrement avant qu'il soit diffusé. "Il est vrai de dire que nous avons tenté de contacter ces personnes à de multiples occasions", a déclaré le directeur général de Southern Cross Austereo, le groupe propriétaire de la radio de Sydney, 2Day FM.

"Nous les avons appelés pour discuter de ce que nous avions enregistré", a ajouté Rhys Holleran. "Nous avons essayé pas moins de cinq fois" car "nous voulions parler (de l'enregistrement) avec eux".

M. Holleran n'a pas dit si l'hôpital, le King Edward VII, avait donné suite à ces appels.

La veille, les responsables de Southern Cross Austereo, le groupe propriétaire de la radio 2Day FM, ont tenu une réunion d'urgence afin d'examiner la lettre de Lord Simon Glenarthur, le président de l'hôpital londonien King Edward VII où était soignée la princesse Kate, qui a jugé ce canular "parfaitement lamentable".

"Nous sommes tous désolés des événements de ces derniers jours. Ils sont véritablement tragiques", ont répondu les responsables du groupe à Lord Glenarthur, selon Australian Associated Press. "Il est trop tôt pour connaître tous les détails qui ont conduit à cette tragique issue et nous sommes impatients de connaître tout résultat de l'enquête qui pourrait nous être révélé, à nous ou au public."

"Nous pouvons vous assurer que nous serons très coopératifs dans cette enquête."

"Comme nous l'avons déjà déclaré à propos de cette affaire, l'issue était imprévisible et très regrettable". "Je peux assurer que nous allons prendre des mesures immédiates et revoir nos procédures de diffusion", ont ajouté les responsables du groupe de presse.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires