François De Smet
philosophe
Opinion

30/10/16 à 15:55 - Mise à jour à 15:55

C'est le moment de... (re)lire "L'étrange histoire de Peter Schlemihl"

L'étrange histoire de Peter Schlemihl (1822) est un classique de la littérature romantique allemande du XIXe siècle. Adelbert von Chamisso nous emmène dans les pérégrinations d'un jeune homme sans fortune qui se voit offrir par un inquiétant personnage une fabuleuse bourse produisant de l'or à l'infini... en échange de son ombre.

Marché conclu. Peter devient richissime mais doit rapidement faire face à l'opprobre de ses contemporains : homme sans ombre, il devient un monstre, une anomalie, un maudit rejeté par tous, dont rien ne peut compenser l'infirmité, pas même la fortune que le Diable - car c'est bien de lui qu'il s'agit - lui a offerte. Au-delà du thème traditionnel de la vente de l'âme humaine aux enfers, le personnage de " l'homme sans ombre " est devenu une allégorie régulièrement utilisée par les arts. Comptons, parmi les derniers en date, le tome 7 des Cités obscures de François Schuiten et Benoît Peeters, intitulé L'ombre d'un homme, dans lequel l'ombre ne disparaît pas mais se transforme et se colorise.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires