Myriam Leroy
Myriam Leroy
Journaliste
Opinion

09/03/17 à 09:17 - Mise à jour à 10/03/17 à 08:56
Du LeVif/l'Express du 10/03/17

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

Chaque année c'est la même rengaine : distraite, la grande distribution oublie de lire en entier l'intitulé de la "Journée internationale des droits des femmes" et la confond avec une "fête des femmes" comme il existe une "fête des secrétaires" - soit en quelque sorte l'occasion de mettre à l'honneur une subalterne souvent oubliée.

A l'approche du 8 mars, les toutes-boîtes dégainent leurs pubs invitant " monsieur " à " gâter madame " : fleurs, lingerie, bijoux, boîtes de Mon Chéri... Toute la gamme des invendus de la Saint-Valentin est ici convoquée. S'il vaut mieux en soupirer qu'en pleurer, il est pour le moins rageant de constater que, depuis 1977, date d'officialisation de cette journée par l'ONU, ses intentions ne sont toujours pas claires aux yeux d'une grande partie de la population (en particulier celle à laquelle elle s'adresse).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos