Brexit: "Il faut démarrer le plus rapidement possible", appellent les Etats fondateurs

25/06/16 à 14:47 - Mise à jour à 14:46

Source: Belga

Les ministres des Affaires étrangères des six Etats fondateurs de l'Union européenne, réunis à Berlin, ont appelé samedi le Royaume-Uni a lancé aussi "vite que possible" la procédure de sortie de l'UE.

Brexit: "Il faut démarrer le plus rapidement possible", appellent les Etats fondateurs

Les ministres des Affaires étrangères de Etats fondateurs de l'UE: Jean Asselborn, Paolo Gentiloni, Frank-Walter Steinmeier, Didier Reynders, Jean-Marc Ayrault et Bert Koenders. © AFP

"Il faut démarrer le plus rapidement possible les discussions sur l'avenir, afin de clarifier la situation dans l'intérêt de tous", a notamment commenté le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders.

Les ministres ont également affirmé leur volonté de préserver la cohésion de l'Europe. "Utilisons cette rupture pour avancer", a exhorté le ministre Allemand, Frank-Walter Steinmeier.

"Il faut identifier des projets concrets sur lesquels nous pouvons avancer ensemble", a pour sa part déclaré M. Reynders, en évoquant notamment le marché intérieur, l'union économique et monétaire, la migration, ou encore la politique de sécurité et de défense.

Cette rencontre à six à Berlin lançait un grand ballet diplomatique pour tirer des conclusions du vote de sortie de l'UE du Royaume-Uni.

La chancelière allemande Angela Merkel recevra lundi le président français François Hollande et le Premier ministre italien Matteo Renzi, à la veille de deux jours de sommet européen.

L'Ecosse veut discuter avec Bruxelles pour "protéger sa place dans l'UE"

Le gouvernement écossais réclame pour sa part des "discussions immédiates" avec Bruxelles pour "protéger sa place dans l'Union européenne", a déclaré samedi la Premier ministre Nicola Sturgeon, à l'issue d'une réunion d'urgence à Edimbourg.

L'exécutif écossais va également se pencher dès à présent sur un cadre législatif permettant l'éventuelle tenue d'un deuxième référendum sur l'indépendance de cette région semi-autonome du Royaume-Uni, a ajouté Mme Sturgeon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires