14/06/18 à 16:35 - Mise à jour à 16:34

Bon anniversaire Président Trump

Monsieur le Président, commençons par les bonnes nouvelles. C'est votre anniversaire et cela peut expliquer votre bonne humeur des derniers jours.

Bon anniversaire Président Trump

"Vous soufflez vos 72 bougies et n'en souffrirez sans doute pas. Ce sont nos enfants qui souffriront les conséquences dramatiques du changement climatique." © AFP

Vous venez de nous surprendre agréablement avec votre rencontre avec Kim Jong-un. Vous devez savoir que nous n'avons pas été très rassurés ces derniers mois. Vous tweetez assez violemment et utilisez un langage dur. Vous avez récemment traité le leader nord-coréen de 'Little Rocket Man'. Sachant que vous êtes tous deux à la tête d'un arsenal d'armes nucléaires, il est donc très rassurant que vous vous soyez assis à la même table et que vous ayez parlé de paix. Nous comptons sur la bonne continuation de cette rencontre et que vous traduirez en acte concrets ces accords encore vagues.

Vous aurez profité d'une bonne nuit de sommeil avec une grande satisfaction. Vous étiez, comme vous l'aimez, sous les projecteurs de la presse mondiale et même vos opposants ont cette fois chanté vos louanges. Si c'est bien, il faut le dire.

Malheureusement, nous n'avons pas encore pu vous féliciter souvent. Franchement, depuis que vous avez pris les rênes du pays le plus puissant du monde, nous suivons votre présidence avec de plus en plus d'étonnement et d'inquiétude. Vous dormez peut-être bien, mais nous sommes alertés par le cours dangereux que vous suivez. Franchement, nous ne comprenons pas pourquoi vous avez pris le risque de vous retirer de l'accord iranien qui, selon vos collègues, fonctionne parfaitement. Vous rêvez peut-être d'un nouveau Shah qui puisse jeter de l'huile sur le feu d'un Moyen-Orient déjà échauffé ? Il se peut, bien sûr, que vous ayez reçu de mauvais conseils de la part de vos amis israéliens. Vous leur avez immédiatement fait un deuxième cadeau en déplaçant votre ambassade à Jérusalem. Il est probable que vous ne puissiez pas lire sur votre écran-TV les résolutions de l'ONU qui l'interdisent, ou que ne vous rendiez pas compte à quel point il est délicat de livrer une ville de musulmans, de chrétiens et de juifs à un régime qui ne respecte pas lui-même le droit international.

A peine élu Président, vous avez fièrement jeté à la poubelle l'accord sur le climat. Nous comprenons que vous ayez plus d'amis parmi les PDG de l'industrie chimique, pétrolière et automobile que parmi les habitants des Îles Marshall, qui ont littéralement leurs pieds dans l'eau. Vous soufflez vos 72 bougies et n'en souffrirez sans doute pas. Ce sont nos enfants qui souffriront les conséquences dramatiques du changement climatique.

Bon anniversaire Président Trump

© REUTERS

Vous n'êtes pas particulièrement connu comme quelqu'un qui se préoccupe d'abord de ceux qui vivent en dehors de votre 'Amercia First'. Les gens qui veulent échapper aux guerres, à la politique commerciale ou aux émissions de CO2 causées en partie par la "Grande Amérique", vous préférez les cacher derrière un haut mur. Les bombes à fragmentation américaines que vous fournissez avec tant d'empressement à vos amis saoudiens sont un agréable sujet de discussion avec vos collègues de l'industrie de l'armement. Cela leur offre des marges bénéficiaires élevées. Vos programmes d'information préférés vous préservent peut-être des images d'explosions d'obus que les Yéménites, les Syriens, les Afghans subissent ou celles des Irakiens qui voient disparaître leurs hôpitaux sous les bombes. Heureusement, vous ne souffrez pas encore de déficit commercial dans le commerce des armes. Vous pourrez peut-être même vous en débarrasser complètement si, lors du sommet de l'OTAN, vous donner la leçon une fois encore à vos collègues européens en leur rappelant leur "responsabilité" de faire tout ce qui est possible pour investir encore davantage dans l'armée. Après tout, les marges bénéficiaires ne peuvent pas être réalisées dans le domaine de la sécurité sociale, de la lutte contre la pauvreté et, en ce qui vous concerne, pas non plus dans le domaine de l'énergie verte.

Monsieur le Président, nous savons que vous rencontrez volontiers des femmes. Mais peut-être que votre anniversaire et votre âge vous amèneront à réaliser que les femmes sont plus qu'un simple bas-ventre. "Attrapez-les par la chatte" ne nous semble pas être une façon galante et respectueuse de traiter avec les femmes. Nous aimerions vous donner le bénéfice du doute, même si des millions de 'pussyheads' dans la rue ne vous ont pas encore apporté beaucoup de perspicacité.

M. le Président. Vous venez à Bruxelles. Nous vous réserverons un accueil chaleureux. 'Pussyheads' et militants pour la paix, militants pour le climat et syndicalistes.... oui on sait, on est bien conscients que vous ne nous portez pas dans votre coeur. Cependant, nous voudrions vous rappeler que le monde ne vous appartient ni à vous, ni au 1% avec lequel vous allez vous asseoir à table. Supposons qu'à partir de maintenant vous prenez également en compte les 99 autres pour cent de la population, nous sommes sûrs que vous dormirez beaucoup mieux et feriez de plus beaux rêves. Dormez bien, M. le Président !Leila Lahssaini (Progress Lawyers Network) et Ludo De Brabander (Vrede vzw) Au nom de la plateforme Trump Not Welcome - Make Peace Great Again, une initiative soutenue par de nombreuses organisations telle que, Vrede vzw, intal, 11.11.11, Greenpeace, le PTB/PVDA, Groen, etc.

Nos partenaires