Bombardement de Kunduz: MSF fustige les "contradictions" du récit américain

05/10/15 à 20:11 - Mise à jour à 20:11

Source: Belga

Médecins sans Frontières (MSF) a condamné lundi les "contradictions" dans le récit donné par les Etats-Unis du bombardement américain de l'hôpital de l'ONG à Kunduz, en Afghanistan, qui a fait au moins 22 morts.

Bombardement de Kunduz: MSF fustige les "contradictions" du récit américain

© Belga

Jusqu'à maintenant, l'Alliance atlantique assurait que la frappe survenue dans la nuit de vendredi à samedi avait été réclamée par des soldats américains en difficulté face aux rebelles talibans. Or lundi, le général américain John Campbell, chef de la mission de l'Otan en Afghanistan, est revenu sur ce récit, affirmant que le bombardement avait été mené "à la demande" des forces afghanes.

"Le récit (des Américains) sur l'attaque change sans cesse. Cela a d'abord été un dommage collatéral, puis un tragique incident et maintenant ils essayent de faire porter la responsabilité au gouvernement afghan", s'est indigné le directeur général de MSF Christopher Stokes. "La réalité, c'est que ce sont les Etats-Unis qui ont largué ces bombes", a-t-il ajouté.

"Rien ne peut justifier une attaque aussi effroyable", a conclu M. Stokes qui avait réclamé dimanche une "enquête transparente et indépendante" pour faire la lumière sur des "soupçons de crime de guerre".

La frappe a fait au moins 22 morts, dont 12 employés et 10 patients, et poussé MSF à retirer son personnel de Kunduz, un coup terrible pour la population civile prise dans les combats entre l'armée afghane et les talibans pour le contrôle de cette ville du nord afghan.

En savoir plus sur:

Nos partenaires