Boko Haram se moque de la campagne 'Bring Back Our Girls' (vidéo)

15/07/14 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Le Vif

Le groupe terroriste nigérian Boko Haram a détourné le slogan 'Bring Back Our Girls' ('Ramenez-nous Nos Filles') en 'Bring Back Our Army' (Ramenez-nous notre armée) dans une vidéo, sous-entendant une proposition d'échange entre les lycéennes enlevées par le groupe et ses combattants emprisonnés.

Boko Haram se moque de la campagne 'Bring Back Our Girls' (vidéo)

© Capture d'écran YouTube

Abubakar Shekau, leader du mouvement Boko Haram, est apparu dans une vidéo de 16 minutes obtenue par l'AFP dimanche dernier. Dans celle-ci, le combattant islamiste se moque clairement de la campagne 'Bring Back Our Girls', une initiative visant à la libération des quelque deux cents jeunes filles enlevées par Boko Haram en avril dernier. "Bring Back Our Girls... Bring Back Our Army. Bring Back Our Army."

Le message envoyé au président du Nigéria, Goodluck Jonathan, par le biais de cette vidéo semble clair: 'rendez-nous nos combattants emprisonnés, nous vous rendrons vos filles'.

La campagne #BringBackOurGirls a reçu le soutien d'un grand nombre de personnes à travers le monde, de Michelle Obama à Malala Yousafzai, en passant par l'opinion publique en général.

Attentats d'Abuja et Lagos

Dans cette même vidéo, Abubakar Shekau revendique également l'attentat d'Abuja, perpétré le 25 juin dernier, et qui avait fait au moins 22 morts dans un centre commercial.

Le même jour, une explosion avait eu lieu à Lagos. Elle avait été qualifiée d'accidentelle par les autorités, mais Boro Haram en revendique la paternité: "une bombe a explosé à Lagos. C'est moi qui ai donné l'ordre (à un homme) d'y aller et de la faire exploser", a déclaré Abubakar Shekau dans la vidéo.

Nos partenaires