Boat-people : enquête sur de présumés mauvais traitements par l'Australie

24/01/14 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Le Vif

Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) a annoncé vendredi enquêter sur de présumés mauvais traitements de boat-people par la marine australienne, dans le cadre de sa stratégie contestée visant à repousser les réfugiés en Indonésie.

Boat-people : enquête sur de présumés mauvais traitements par l'Australie

© Reuters

"Le HCR a entendu de graves allégations concernant des mauvais traitements infligés lors du processus visant à repousser en Indonésie des bateaux transportant des demandeurs d'asile", a indiqué à l'AFP une porte-parole du HCR à Jakarta.

"Nous vérifions ces témoignages. S'ils sont confirmés, nous espérons que les autorités australiennes mèneront rapidement une enquête", a-t-elle ajouté.

Le ministre australien de l'Immigration, Scott Morrison, a nié ces allégations, les qualifiant de "fallacieuses".

Le nouveau gouvernement conservateur australien, en poste depuis septembre, a mis en place une politique controversée visant à renvoyer en Indonésie les bateaux de réfugiés qui quittent l'archipel pour tenter d'atteindre clandestinement l'Australie.

La politique a suscité l'ire de Jakarta, en particulier après l'aveu par Canberra que la marine australienne avait à plusieurs reprises violé les eaux territoriales indonésiennes.

Cette politique s'ajoute à celle adoptée par le précédent gouvernement de centre gauche qui consiste à renvoyer dans un pays tiers, comme la Papouasie-Nouvelle Guinée, les réfugiés qui toucheraient le sol australien par la mer. La législation, qui reste en vigueur, stipule de plus que toute demande d'asile serait alors refusée en Australie, même si elle était fondée.

Nos partenaires