Bill de Blasio, grand favori à la mairie de New York

05/11/13 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Le Vif

Ce mardi, New York élit un nouveau maire. Bill de Blasio est considéré comme largement favori. S'il confirme les prévisions, il sera le premier maire démocrate de New York depuis vingt ans.

Bill de Blasio, grand favori à la mairie de New York

© Reuters

Il fait peu de doute que Bill de Blasio soit élu maire de New York. Dans un dernier sondage, réalisé par la chaîne de télévision locale NBC4 et The Wall Street Journal, il écrasait son opposant républicain Joe Lhota de 65 pour cent des voix contre à peine 24 pour cent.

Aujourd'hui, de Blasio occupe la fonction de Médiateur de la Ville de New York. Étudiant, il était un sympathisant du régime sandiniste du Nicaragua. Âgé de 52 ans, le futur maire a rencontré son épouse Chirlane McCray lorsqu'ils travaillaient tous les deux pour la campagne électorale de David Dinkins, le dernier maire démocrate de New York. Curieusement, Chirlane était alors lesbienne et ne se voyait pas du tout tomber sous les charmes d'un homme. De Blasio est parvenu à la faire changer d'avis.

Populiste de gauche

Pendant la campagne, Bill de Blasio s'est érigé en populiste de gauche en s'opposant au maire actuel, Michael Bloomberg qui aurait transformé New York en une ville où 46 pour cent de la population vit sous le seuil de pauvreté et où les classes moyennes peinent à mener une vie normale.

Le favori désire également mettre fin à la politique du "stop and frisk" qui consiste en la fouille impromptue d'individus "suspects" dans la rue. Elle est controversée, car elle vise surtout les Noirs et les latinos.

De Blasio n'était pas favori au départ, il a notamment battu la conseillère municipale Christine Quinn, ainsi que l'ex-membre de la Chambre des représentants Anthony Weiner, contraint de démissionner suite à un scandale à caractère sexuel.

Afro

De Blasio doit son succès à un spot tourné avec son fils Dante. Ce dernier est également opposé au "stop and frisk". "Bill de Blasio sera le maire de tous les New-Yorkais" a déclaré le jeune homme. "Peu importe leur apparence et l'endroit où ils habitent. Et je dirais ça même s'il n'était pas mon père". La coupe afro du jeune homme a été largement applaudie. Même Barack Obama a pris la peine de la commenter. "Il a la même coiffure que moi en 1978. Mais je dois admettre que la mienne n'était pas aussi bien. Elle était un peu de travers" a déclaré le président américain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires