Bilan de l'incendie en Israël : 42 morts et 400 millions d'euros de dégâts

06/12/10 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Le Vif

L'incendie qui ravageait le nord de l'Israël et plus particulièrement le parc national du Mont Carmel, a été maitrisé dimanche au bout de 76 heures. Considéré comme le plus grave incendie de l'histoire du pays, il a causé la mort de 42 personnes. Le coût du sinistre pourrait atteindre 400 millions d'euros.

Bilan de l'incendie en Israël : 42 morts et 400 millions d'euros de dégâts

© EPA

Lundi matin, une fine pluie tombait sur le nord de l'Israël qui a subit durant 76 heures un incendie considéré comme le plus important du pays. Le bilan est lourd : estimé à 41 ce lundi matin, le nombre de victimes est passé à 42 suite au décès du commissaire Tomer, 52 ans, qui avait été gravement brûlée jeudi, au début du sinistre.

Selon ce nouveau bilan, l'incendie a coûté la vie à 37 membres de l'administration pénitentiaire, dont le bus s'est trouvé pris au piège des flammes, trois officiers de police, un pompier et un jeune volontaire de 16 ans.

Le chef des pompiers israéliens, Shimon Romah a annoncé que l'incendie avait été maitrisé dimanche après-midi, notamment grâce à l'intervention d'une trentaine d'avions et hélicoptères venus de nombreux pays.

Selon des responsables gouvernementaux cités par la presse, le coût du sinistre pourrait atteindre deux milliards de shekels (400 millions d'euros).

Cette estimation ne comprend pas l'achat prévu de plusieurs bombardiers d'eau qui ont fait cruellement défaut, ni la création d'une nouvelle Autorité, chargée de lutter contre les incendies. Le désastre écologique provoqué par cet incendie s'étend sur 5000 hectares, avec cinq millions d'arbres réduits en cendres dans le massif du mont Carmel.

Israël connait sa pire sécheresse depuis plusieurs décennies. Le mois de novembre a été le plus sec depuis près d'un demi-siècle. Selon les services météorologiques, quelques cinq millimètres de pluie sont déjà tombés, refroidissant le terrain, ce lundi. Une dizaine de millimètres supplémentaires sont attendus dans la journée. Toutefois, les pompiers continuent d'effectuer des patrouilles afin de s'assurer que le feu ne reprenne pas.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires