"Bienvenue en Palestine" : les organisateurs dénoncent le "racisme" d'Israël et d'Air France

16/04/12 à 06:35 - Mise à jour à 06:35

Source: Le Vif

Les organisateurs de l'opération "Bienvenue en Palestine" ont dénoncé dimanche "le racisme d'Israël et d'Air France", après qu'une jeune femme se soit vue, selon eux, obligée de descendre d'un avion à destination de Tel Aviv, parce qu'elle n'était ni israélienne, ni juive.

"Bienvenue en Palestine" : les organisateurs dénoncent le "racisme" d'Israël et d'Air France

© Image Globe

"Le racisme d'Israël et d'Air France a éclaté en pleine lumière, dimanche, dans le cadre des opérations conjointes des services secrets israéliens et de la compagnie aérienne pour empêcher des gens de se rendre en Palestine", ont affirmé les organisateurs français de l'opération.

"Il a ainsi été prouvé qu'il fallait se déclarer Juif et/ou être porteur d'un passeport israélien pour avoir le droit de voyager ! Et une jeune passagère qui a répondu négativement à ces deux questions a ainsi été débarquée, alors qu'elle était déjà installée dans l'avion", ont-ils dénoncé sur leur site internet.

"L'affaire, qui aura des suites judiciaires où Air France devra s'expliquer sur sa collusion avec le régime d'apartheid, a eu lieu à Nice, au départ du vol Air France AF 4384 à 14h45 à destination de Tel Aviv", selon eux.

Sur leur site, les militants ont publié une reproduction d'un procès-verbal de non embarquement signé d'une employée d'Air France, portant la mention manuscrite "cliente embarquée puis soumise au questionnaire sur demande des autorités israéliennes et débarquée car inadmise en Israël".

Une seconde mention manuscrite fait état des deux questions posées à cette jeune femme : "avez-vous un passeport israélien" et "êtes-vous de confession juive", suivie de l'annotation "réponse non aux deux questions".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires