Bernard Tapie: "La Provence n'est pas à vendre"

27/04/18 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif

Suite à notre enquête parue dans Le Vif/L'Express du 26 avril dernier, "Sous l'axe Tapie-Moreau", l'homme d'affaires français Bernard Tapie nous a fait parvenir sa réaction.

Bernard Tapie: "La Provence n'est pas à vendre"

Bernard Tapie. © Boris Horvat/Belgaimage

"La Provence n'est pas à vendre. Le journal n'a rien à voir avec la procédure qui vise le Groupe Bernard Tapie et celui-ci n'a pas été mis en liquidation judiciaire. Le journal a une trésorerie de plusieurs millions d'euros. Il n'a besoin de personne. Si Stéphane Moreau veut vendre ses parts, il doit m'en demander l'autorisation : elle lui sera refusée. Il fait sa vie comme il l'entend, moi, je n'ai rien à voir avec lui. S'il s'en va, je demanderai à la nouvelle direction de Nethys de se positionner : veulent-ils rester mes actionnaires ou partir ?

Quant à Nice-Matin, je n'ai pas la faculté d'y intervenir. La société Orange (NDLR : candidat au rachat de Voo) n'a pas besoin d'intermédiaires belges pour s'entretenir avec Nice-Matin." De son côté, le groupe Orange "dément formellement les allégations de cet article. Le Groupe n'a aucun projet de reprise des titres Nice Matin et la Provence et regrette que l'on puisse écrire de telles fausses informations sans aucune vérification auprès de ses services de communication, tant en France qu'en Belgique."

Nos partenaires