Berlusconi réclame la vengeance devant Dieu pour sa condamnation

17/12/12 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Le Vif

Silvio Berlusconi a déclaré dimanche que sa condamnation pour fraude fiscale "réclamait la vengeance devant Dieu" et que le procès qui lui a été fait pour avoir eu des relations sexuelles avec une prostituée mineure "était une gigantesque opération de diffamation".

Berlusconi réclame la vengeance devant Dieu pour sa condamnation

© AFP

Le magnat de 76 ans, qui a été trois fois président du Conseil, a également dit, lors d'une émission télévisée sur la chaîne Canale 5 appartenant à son empire médiatique, qu'il avait été "berné" lorsqu'on l'a prié d'organiser des fêtes à un moment où il se sentait "seul" après la séparation d'avec sa seconde épouse et le décès de sa soeur.

Le Cavaliere a indiqué qu'il allait lancer sa sixième campagne électorale en vingt ans pour le scrutin de février prochain, à moins que son actuel successeur à la tête du gouvernement, Mario Monti, ne se présente comme candidat.

Selon les observateurs, son désir de réélection pourrait être compromis d'un point de vue légal. Sa condamnation à un an de prison et une interdiction d'exercer des mandats publics pendant 5 ans pour une affaire de fraude fiscale lié à son empire médiatique Mediaset n'a été que gelée dans l'attente d'un procès en appel qui devrait commencer en janvier.

Berlusconi attend également le verdict de son procès suite, alors qu'il était Premier ministre, à des relations sexuelles présumées, rémunérées, avec une danseuse de 17 ans d'origine marocaine, Karima El-Mahroug, connue sous le nom de "Ruby, la voleuse de coeurs".

Il est également accusé d'abus de pouvoir, soupçonné d'avoir fait pression sur la police pour obtenir sa libération dans une affaire de vol.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires