Benoît XVI : l'homosexualité est injuste et s'oppose à la volonté de Dieu

23/11/10 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

Dans son livre-entretien "Lumière du Monde", le pape a affirmé tolérer le préservatif dans certains cas, mais il qualifie également l'homosexualité d'injustice s'opposant à la volonté de Dieu et étant incompatible avec la profession de prêtre. La communauté gay italienne est indignée.

Benoît XVI : l'homosexualité est injuste et s'oppose à la volonté de Dieu

© Reuters

Selon les propos de Benoit XVI dans son livre présenté à la presse ce mardi, "en tant qu'êtres humains (les homosexuels) méritent le respect (...) ils ne doivent pas être rejetés à cause de cela. Le respect de l'être humain est tout à fait fondamental et décisif", affirme-t-il. "Mais cela ne signifie pas que l'homosexualité soit juste pour autant. Elle reste quelque chose qui s'oppose à l'essence même de ce que Dieu a voulu à l'origine", s'empresse-t-il de préciser.

Ces paroles ont immédiatement suscité la condamnation de la principale association italienne de défense des droits des homosexuels, Arcigay: "Les paroles du pape humilient des millions de vies qui doivent supporter chaque jour des discriminations", estime-t-elle dans un communiqué.

Dans son livre, Benoît XVI s'exprime de manière plus spécifique en jugeant que "l'homosexualité n'est pas conciliable avec la vocation de prêtre". Sinon, "on courrait un grand risque si le célibat devenait en quelque sorte un prétexte pour faire entrer dans la prêtrise des gens qui ne peuvent de toute façon pas se marier", ajoute-t-il.

"La sélection des candidats à la prêtrise doit donc être très attentive. Il faut y apporter la plus grande attention pour éviter que s'instaure une confusion de ce type et qu'au bout du compte le célibat des prêtres soit pour ainsi dire assimilé à la tendance à l'homosexualité", conclut-il.

Une "pénible" focalisation sur le préservatif Le journaliste allemand Peter Seewald, auteur d'un livre-entretien avec le pape Benoît XVI, a qualifié mardi de "pénible" et "ridicule" la focalisation des médias sur la question du préservatif, malgré "l'ampleur des thèmes abordés" dans son ouvrage.

"Notre livre aborde la survie de la planète menacée, le pape lance un appel à toute l'humanité, notre monde s'effondre, et la moitié des journalistes ne s'intéresse qu'au sujet du préservatif", a déploré Seewald au cours d'une conférence de presse de présentation au Vatican du livre intitulé "Lumière du monde". "C'est ridicule, pénible", a-t-il ajouté, tout en admettant qu'il s'agit d'une "question importante".

"La vie de notre planète va se terminer et nous nous posons la question de savoir si le préservatif est permis par l'Eglise", a insisté le journaliste, qui a parlé de "crise du journalisme", sans évoquer le nombre de victimes de la pandémie de sida dans le monde.

Dans l'ouvrage, à la question: "l'Eglise catholique n'est pas fondamentalement contre l'utilisation de préservatifs ?", le souverain pontife répond "dans certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination, cela peut quand même être un premier pas pour ouvrir la voie à une sexualité plus humaine, vécue autrement".

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires