Ben Laden avait des millions de dollars qu'il destinait au jihad

01/03/16 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Afp

Oussama Ben Laden disposait de millions de dollars dissimulés au Soudan qu'il destinait au financement du jihad, selon un document déclassifié publié mardi par l'administration américaine.

Ben Laden avait des millions de dollars qu'il destinait au jihad

Oussama Ben Laden © Reuters

La Direction du renseignement française (DNI) a publié sur son site internet une nouvelle série de documents saisis lors de l'attaque du repaire du chef d'Al Qaïda à Abbottabad (Pakistan) en mai 2011.

Elle avait déjà publié en mai dernier un premier lot d'une centaine de documents, en application de la consigne du président Barack Obama d'avoir une "plus grande transparence" sur les documents saisis lors de l'attaque qui avait tué Oussama Ben Laden.

Le "testament" mentionnant les millions du Soudan est publié sous forme de fac-similé du document original, en arabe écrit à la main, accompagné d'une traduction en anglais.

Dans ce texte, relativement court et non daté, Ben Laden explique qu'il dispose "d'à peu près 29 millions de dollars" au Soudan.

"J'ai reçu 12 millions de dollars de mon frère Abou Bakir Mohamed Ben (Laden) de la part de la société d'investissement Ben Laden au Soudan", écrit notamment l'ancien chef d'Al-Qaïda.

"J'espère que mes frères, soeurs, et tantes maternelles respecteront ma volonté et dépenseront tout l'argent que j'ai laissé au Soudan pour le jihad", ajoute-t-il.

Selon la Direction nationale du renseignement, les documents mis en ligne montrent d'une manière générale que "juste avant sa mort", Ben Laden "mettait la plus grande importance à présenter son organisation faiblissante comme unie, alors que ses lieutenants en privé étaient au prises avec un schisme grandissant" avec la branche d'Al-Qaïda en Irak.

Le premier lot de documents l'an dernier montrait un Ben Laden focalisé sur l'Amérique, adjurant ses partisans de rester focalisés sur cet objectif.

Le Congrès a voté une loi contraignant les services de renseignement à examiner quels documents peuvent être publiés.

Les documents publiés mardi peuvent être consultés à l'adresse suivante ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires