Barack Obama appelle à voter en avance

16/10/12 à 07:50 - Mise à jour à 07:50

Source: Le Vif

Alors que les deux candidats préparent activement le deuxième des trois débats télévisés, Barack Obama a annoncé sur son compte Twitter qu'il votera avec 12 jours d'avance à l'élection présidentielle américaine dans son ancien fief de Chicago, comme le permet la loi de l'État de l'Illinois. Et appelle les électeurs à faire de même.

Barack Obama appelle à voter en avance

© Reuters

"Je voterai en avance (...) le 25 octobre. Si votre État organise un scrutin anticipé, faites comme moi", a écrit le président des États-Unis sur son compte officiel @BarackObama, en signant de ses initiales, ce qui signifie qu'il a lui-même rédigé ce message.

Le comité de campagne de M. Obama a ensuite confirmé qu'il irait en personne voter à Chicago, son fief politique avant son accession à la présidence, et où est installé le centre nerveux de l'équipe qui oeuvre à sa réélection le 6 novembre. Quelques minutes auparavant, la première dame des États-Unis Michelle Obama avait annoncé, elle aussi sur Twitter, qu'elle avait voté par correspondance, en incitant ses compatriotes à l'imiter.

Le comité de campagne démocrate a affirmé que "le président et la première dame effectuent une démarche historique en votant en avance (respectivement) en personne et par correspondance, pour mettre en avant le côté facile, pratique et l'importance de voter".

Le vote par correspondance, alternative à l'attente devant les bureaux de vote

La mobilisation des électeurs, en particulier des minorités, avait constitué l'un des facteurs décisifs pour la victoire de Barack Obama en 2008. Selon son directeur de campagne, Jim Messina, le démocrate détient un solide avantage sur son adversaire républicain Mitt Romney au sein des votes déjà effectués. En fin de semaine dernière, les électeurs de 42 États pouvaient déjà voter par correspondance, neuf d'entre eux ayant aussi ouvert le vote en personne dans des bureaux de vote. Cette pratique s'est développée pour éviter une longue attente devant les bureaux de vote le 6 novembre, ou aux électeurs de devoir prendre un jour de congé le jour du scrutin, qui tombe un mardi et n'est pas férié.

Un débat sans pizza

Barack Obama et Mitt Romney, n'auront finalement pas à parler pizza lors du deuxième débat : la chaîne de restaurants qui promettait une "pizza à vie" à qui ferait connaître ses goûts en la matière a fait marche arrière. "Pizza Hut va finalement poser la question en ligne, et non pas pendant le débat", a récemment indiqué la chaîne de pizzerias dans un communiqué.

Pizza Hut s'était fait récemment une belle publicité en promettant une vie de pizzas gratuites à celui qui, dans le public qui doit interroger mardi soir chacun des candidats à la présidentielle, aurait le cran de demander: "Préférez-vous la pizza au chorizo ou à la saucisse ? " Sans donner de réelle explication, la chaîne vient d'indiquer que la question "qui devait au départ être posée aux candidats le sera maintenant posée au public, en ligne sur PizzaHut.com/PizzaParty", le jour du débat.Un participant inscrit en ligne sera choisi au hasard et gagnera le prix, soit une pizza gratuite par semaine pendant 30 ans, ou un chèque imposable de 15.600 dollars. L'initiative de la chaîne, inscrite dans une opération de promotion de nouveaux produits, avait fait grincer des dents, dénoncée notamment sur le site Gawker comme "une insulte au système démocratique américain". Même avant ce changement de stratégie, les médias américains avaient fait remarquer que les questions de l'auditoire, via le public ou via internet, étaient organisées à l'avance, laissant peu de place à l'improvisation saugrenue.


LeVif.be avec L'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires