Bangladesh: la justice interdit le principal parti islamiste

01/08/13 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Le Vif

La Cour suprême de Dacca, au Bangladesh, a interdit jeudi le principal parti islamiste du pays. En cause, le non-respect, selon la cour, de la Constitution laïque.

Bangladesh: la justice interdit le principal parti islamiste

La Cour a tranché en faveur des arguments d'une pétition lancée par un groupe de citoyens. Ceux-ci estiment qu'en prévoyant dans son programme de suivre les règles d'Allah, le parti Jamaat-e-Islami va à l'encontre de la Constitution de 2010 selon laquelle le Bangladesh est un Etat laïc.

Cette interdiction inquiète. Les partisans du parti islamiste Jamaat-e-Islami sont nombreux et une telle décision risque d'aggraver des tensions déjà présentes dans le pays. Plusieurs dirigeants du parti ont en effet été récemment condamnés pour des crimes commis pendant la guerre d'indépendance. Plus de 150 personnes ont été tuées ces dernières semaines alors qu'elles manifestaient leur soutien au parti islamiste.

Le verdict de la Cour suprême empêche du parti Jamaat-e-Islami de présenter des candidats aux prochaines élections prévues en janvier 2013. "L'enregistrement du Jamaat auprès de la commission électorale est déclaré illégal, avec la conséquence qu'il ne pourra pas participer au scrutin comme parti politique", a indiqué à l'AFP Shahdeen Malik.

Le parti islamiste a toutefois une alternative : s'il décide d'amender son programme conformément à la Constitution du Bangladesh, il pourra se présenter aux élections après avoir demandé son enregistrement.

Nos partenaires