Ban Ki-moon demande la libération du soldat israélien enlevé

01/08/14 à 20:13 - Mise à jour à 20:13

Source: Le Vif

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon "exige la libération immédiate et sans conditions du soldat israélien capturé" à Gaza, a indiqué vendredi son porte-parole Stéphane Dujarric.

Ban Ki-moon demande la libération du soldat israélien enlevé

© Reuters

La rupture du cessez-le-feu à Gaza "remet en question la crédibilité des assurances données par le Hamas aux Nations unies", ajoute le communiqué de l'ONU lu par M. Dujarric. M. Ban "condamne dans les termes les plus fermes la violation du cessez-le-feu (...) attribuée au Hamas" mais il souligne en même temps que "l'ONU n'a pas de moyens indépendants de vérifier exactement ce qui s'est passé".

Il se déclare "choqué et très déçu par ces développements" et demande aux deux camps de "faire preuve du maximum de retenue et de revenir à l'accord sur un cessez-le-feu humanitaire de 72 heures", qui n'aura duré en fait que deux heures. M. Ban demande aussi "à ceux qui ont une influence sur les protagonistes du conflit de tout faire pour les convaincre de respecter ce cessez-le-feu humanitaire".

Evoquant la mort de deux soldats israéliens et la capture d'un troisième, M. Ban estime que "cela constituerait une grave violation du cessez-le-feu, susceptible d'avoir de graves conséquences pour la population de Gaza, pour Israël et au-delà". "De telles initiatives remettent en question la crédibilité des assurances données par le Hamas aux Nations unies", ajoute le texte.

Le bilan monte à 62 Palestiniens tués Au moins 62 Palestiniens ont été tués et 350 blessés vendredi lors des opérations militaires israéliennes qui ont suivi la disparition d'un soldat israélien probablement capturé dans la bande de Gaza, près de Rafah (sud), ont annoncé les secours locaux.

Quatre autres ont été tués à Khan Younès, un peu plus au nord. Plus de 1.500 Palestiniens, très majoritairement des civils, ont été tués en 25 jours de conflit, selon cette source.

Nos partenaires