Bactérie E.coli : des graines germées sur le banc des accusés

06/06/11 à 07:43 - Mise à jour à 07:43

Source: Le Vif

Des graines germées de Basse-Saxe (nord) pourraient être à l'origine de l'épidémie liée à la bactérie E.coli qui a fait 22 morts en Europe, dont 21 en Allemagne selon un nouveau bilan, a annoncé dimanche le ministre de l'Agriculture de cet Etat régional, Gert Lindemann.

Bactérie E.coli : des graines germées sur le banc des accusés

© Reuters

La preuve définitive n'en a pas encore été apportée, selon le ministre Gert Lindemann. Mais "les indices sont toutefois si forts que nous devons toutefois recommander aux consommateurs de renoncer pour l'instant à la consommation de graines germées", a-t-il déclaré, lors d'une conférence de presse à Hanovre.

Des analyses de laboratoire sont encore attendues lundi mais selon le ministère, la piste remonte à une entreprise de jardinage de l'arrondissement de Uelzen.

Cette dernière vend ses graines germées, essentiellement de salades, en Allemagne mais travaille aussi avec d'autres pays européens et l'Extrême-Orient, a-t-il ajouté.

Le ministre allemand de la Santé, Daniel Bahr, a mis en garde contre toute conclusion hâtive sur les graines germées. "Nous avons certes des indices clairs qu'une entreprise de Uelzen (nord) est apparemment une source d'infection, mais nous devons attendre la confirmation des tests de laboratoire", a-t-il dit dimanche soir sur la chaîne publique ARD. "Ce sera probablement la cas après-demain" (mardi), a-t-il déclaré.

Il a maintenu les conseils aux consommateurs d'éviter tomates, concombres, salades crus, y ajoutant les graines germées et jeunes pousses.

L'Allemagne devrait prochainement lancer un avertissement via le système européen d'alerte rapide, a-t-on appris dimanche auprès de la Commission européenne.

Il ne s'agit pas à ce stade d'une véritable alerte européenne portant sur des lots spécifiques, comme cela avait été le cas à propos des concombres espagnols sur lesquels les soupçons s'étaient portés dans un premier temps, a souligné Frédéric Vincent, porte-parole en charge des questions de santé. "Les autorités allemandes nous ont simplement indiqué ce dimanche qu'elles allaient diffuser dans le système d'alerte rapide pour l'alimentation (RASFF) les informations dont elles disposent sur les soupçons qui pèsent contre une entreprise productrice de graines germées", a-t-il précisé.

Le ministre régional de l'Agriculture a dit disposer d'indices suffisamment forts pour devoir "recommander aux consommateurs de renoncer pour l'instant à la consommation de graines germées".

La question doit être abordée lundi à Luxembourg lors d'une réunion des ministres européens de la Santé. Une rencontre extraordinaire des ministres de l'Agriculture devrait suivre le 17 juin.

Dernier bilan : 22 décès

Le bilan de l'épidémie atteint désormais 22 décès en Europe, dont 21 en Allemagne, selon les derniers chiffres publiés dimanche par le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) à Stockholm.

Au total, dans les pays membres de l'Union européenne, 1.605 cas de contamination par la bactérie Escherichia coli entérohémorragique (Eceh) ont été recensés et 658 autres présentent le syndrome hémolytique et urémique (SHU), précise l'ECDC.

L'immense majorité de ces cas sont enregistrés en Allemagne, foyer de la contamination, avec 1.536 Eceh et 627 SHU. Par rapport à son bilan de la veille, l'ECDC compte dimanche 328 nouveaux cas d'Eceh et 107 de SHU.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires