Bactérie E.coli : 210 millions pour les agriculteurs

08/06/11 à 17:19 - Mise à jour à 17:19

Source: Le Vif

La Commission européenne a augmenté sa proposition de compensations aux agriculteurs dont les ventes de légumes souffrent de la crise générée par la bactérie E.coli, en portant le montant de 150 à 210 millions.

Bactérie E.coli : 210 millions pour les agriculteurs

© Thinkstock

La proposition initiale avancée par le commissaire à l'Agriculture Dacian Ciolos mardi lors d'un conseil extraordinaire à Luxembourg avait été jugée nettement insuffisante par les ministres européens de l'Agriculture. M. Ciolos s'était engagé à la revoir à la hausse de manière substantielle. Mercredi, il a avancé un montant total de 210 millions issus du budget de la Politique agricole commune (PAC).

Le principe est de compenser jusqu'à 50 % (au lieu de 30 % la veille) des invendus sur la période du 26 mai au 30 juin, en prenant pour référence les prix moyens du marché de juin 2007 à juin 2010. La compensation sera versée que l'agriculteur appartienne ou non à une organisation de producteurs (OP).

"Ceux qui sont en OP auront en outre accès à d'autres mécanismes, ce qui pourra faire passer le taux de compensation à 70 %, moyenne européenne. Cela signifie que le taux pourra monter plus haut dans certains Etats membres", a commenté le commissaire.

Fin juin, au moment où les demandes de compensations seront rentrées, la Commission évaluera la situation. Elle n'exclut pas alors, si le besoin s'en fait sentir, de mobiliser de nouveaux moyens financiers, a ajouté Dacian Ciolos.

Les légumes concernés sont les concombres, tomates, laitues, courgettes et poivrons.

La Commission s'est également engagée, "une fois les choses clarifiées", à mener des campagnes de promotion des fruits et légumes frais produits "selon des standards stricts".

Les montants précis et les mécanismes doivent encore faire l'objet d'un accord avec les ministres des Vingt-sept. Les producteurs espagnols, dont les concombres avaient initialement été pointés du doigt à tort par des institutions allemandes, évoquent d'ores et déjà des pertes de l'ordre de 350 millions d'euros.

En Belgique, où la Flandre est particulièrement touchée par la chute des ventes de production de légumes frais, le préjudice avancé est de 10 millions d'euros par semaine (6 millions en production pour le marché intérieur, le reste à l'exportation).

Le bilan des morts liés à la bactérie E.coli (Eceh) est passé à 24 morts en Allemagne et un en Suède, soit 25 morts au total, selon le dernier décompte mercredi.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires