Avec le décès de Richard Holbrooke, l'Amérique perd un de ses grands diplomates

14/12/10 à 09:18 - Mise à jour à 09:18

Source: Le Vif

Richard Holbrooke, l'envoyé spécial américain pour le Pakistan et l'Afghanistan, est mort à l'âge de 69 ans, ont annoncé plusieurs chaînes américaines de télévision lundi soir.

Avec le décès de Richard Holbrooke, l'Amérique perd un de ses grands diplomates

© Epa

Victime d'un malaise vendredi, M. Holbrooke avait subi une longue opération de l'aorte, puis une deuxième intervention pendant le week-end. Lundi après-midi, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton avait indiqué que Richard Holbrooke se trouvait dans un "état très critique".

"Le Kissinger des Balkans"

Quelques heures avant l'annonce de son décès, le président Barack Obama avait assuré que M. Holbrooke est un "dur à cuire". "Richard est acharné, il ne s'arrête jamais", avait lancé M. Obama lors d'une réception au département d'Etat. "L'Amérique et le monde sont plus sûrs grâce au travail de l'ambassadeur Richard Holbrooke", artisan de l'accord qui a mis fin à la guerre en Bosnie, avait-il dit.

Artisan de l'accord de paix de Dayton, qui a mis fin en 1995 à la guerre en Bosnie, M. Holbrooke, 69 ans, est surnommé "le Kissinger des Balkans".

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires