Avant de décoller pour les USA, rechargez bien vos appareils électroniques

07/07/14 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Le Vif

Les appareils électroniques déchargés, et qui ne peuvent donc pas s'allumer, ne seront pas admis dans les avions en partance pour les Etats-Unis, a indiqué dimanche l'agence américaine du transport aérien (TSA).

Avant de décoller pour les USA, rechargez bien vos appareils électroniques

© Belga Photo

Les mesures de sécurité pour les vols à destination des Etats-Unis ont été renforcées la semaine dernière. Les détails de ces règles sont petit à petit rendus publics concernant les appareils électroniques. L'agence américaine du transport aérien (Transportation Security Administration - TSA) a ainsi annoncé dimanche que les appareils électroniques déchargés ne seront pas admis dans les avions à destination des Etats-Unis, ils devront rester à l'aéroport de départ.

Les responsables de la sécurité "contrôlent tous les appareils électroniques. Pendant le contrôle, ils pourront demander à leurs propriétaires d'allumer leurs appareils, y compris les téléphones portables", indique la TSA. "Les appareils déchargés ne seront pas admis à bord", ajoute le communiqué et "le voyageur pourra également faire l'objet d'un contrôle supplémentaire".

Aussi à Brussels Airport

Ces mesures de sécurité renforcées seront aussi mises en vigueur à partir de demain à Brussels Airport. Tant au sein de l'aéroport qu'au SPF Mobilité, les informations pratico-pratiques sur ces mesures ne filtrent pas. Contactée par nos soins, Florence Muls, porte-parole de Brussels Airport déclare: "Nous n'avons pas encore eu de détails concernant ces nouvelles règles de sécurité sur les vols en partance pour les USA. Nous attendons des réponses à nos questions", renvoyant la balle au SPF Mobilité, qui de son côté via sa porte-parole Vasantha Fagard nous explique : "Ce sont des règles édictées par la TSA américaine pour les vols en partance vers les USA, on ne peut pas y déroger. La surveillance sera beaucoup plus étroite pour le petit matériel électronique, comme les tablettes, les smartphones, les ordinateurs et peut-être même les appareils photo présents dans les bagages à main. La seule consigne donnée est que ces appareils soient bien chargés, nous n'avons pas beaucoup plus de détails à ce sujet. Tout ce que nous pouvons conseiller aux voyageurs c'est de venir plus tôt à l'aéroport, car il pourrait y avoir du retard engendré par ces contrôles supplémentaires".

Chez Brussels Airlines, qui propose des liaisons Bruxelles-New York ou encore Bruxelles-Washington, vu que le travail de contrôle des passagers et des bagages se fait en amont, la question se pose indirectement même si des contrôles supplémentaires d'identité et de bagages sont encore effectués à la porte d'embarquement. "C'est le travail des autorités aéroportuaires de contrôler les bagages des passagers avant la porte d'embarquement, mais nous restons très attentifs à ces nouvelles consignes", précise Wencke Lemmes-Pireaux, la porte-parole de la compagnie aérienne.

Des explosifs indécelables ?

Selon une source proche du dossier citée par NBC, les autorités craignent que les ordinateurs portables, tablettes, téléphones portables et autres appareils électroniques puissent être utilisés comme des bombes. Selon l'agence Reuters, des instructions plus précises livrées aux aéroports visent plus particulièrement les iPhone d'Apple et Galaxy de Samsung, sur les vols à destination des Etats-Unis qui décollent de l'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique. Ce renforcement de la sécurité intervient sur fond d'instabilité au Proche-Orient, et le renvoi devant la justice américaine du suspect numéro 1 dans l'attaque du consulat américain à Benghazi en Libye.

Ces derniers mois, des experts américains de la lutte contre le terrorisme avaient également estimé qu'il était probable que les extrémistes aient adopté de nouvelles stratégies pour contourner les contrôles dans les aéroports, notamment la fabrication d'explosifs indécelables. Les Etats-Unis semblent ainsi soupçonner des groupes terroristes de dissimuler des bombes dans des appareils électroniques, là où se loge la batterie. En demandant aux passagers d'allumer leur téléphone, les agents de sécurité s'assurent que cette batterie n'a pas été remplacée par une substance explosive.

La question que nombre de voyageurs se posent maintenant est de savoir si en cas d'appareils impossibles à allumer et à recharger lors du contrôle sécurité, ces derniers seront gardés par les autorités de l'aéroport? Cela semblerait bien être le cas, mais les premiers contrôles effectués cette semaine nous le révèleront. Conseils : si vous partez prochainement pour les Etats-Unis au départ d'un aéroport européen, arrivez à l'avance, rechargez bien vos appareils et gardez à portée de main de quoi éventuellement les recharger en urgence.

En savoir plus sur:

Nos partenaires