Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

17/03/17 à 09:31 - Mise à jour à 09:49
Du Le Vif/L'Express du 17/03/17

"Aux yeux de l'autocrate qu'est devenu Erdogan, la fin justifie toujours les moyens. Peu importe les conséquences"

Le bras de fer engagé par Erdogan avec les Pays-Bas et l'Europe n'est rien d'autre qu'une stratégie déjà maintes et maintes fois utilisée par le leader turc. Celle de la désignation de boucs émissaires afin de ressouder autour de sa personne les divisions au sein de son pays.

Aucun dirigeant européen un peu sérieux ne devrait être surpris par le bras de fer que Recep Tayyip Erdogan a engagé avec les Pays-Bas. Comme à l'accoutumée, le président en difficulté à Ankara se fabrique un bouc émissaire pour ressouder autour de sa personne les divisions de ses obligés islamistes et nationalistes en vue du référendum du 16 avril prochain sur l'extension des pouvoirs présidentiels, dont l'issue peut sembler lui échapper.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires