Aux Philippines, la révolte des soutanes contre le tout-puissant président Duterte

12/12/17 à 15:01 - Mise à jour à 15:01
Du Le Vif/L'Express du 08/12/17

La guerre antidrogue de Rodrigo Duterte, le tout-puissant président, a causé la mort de 13 000 personnes. Dans l'archipel, à majorité catholique, quelques prêtres osent le défier.

Chaque soir, à 20 heures, Amado " Picx " Picardal revêt sa soutane et part sonner la cloche des morts dans son église de Baclaran, un district du sud de Manille. " Je veux rendre hommage aux victimes de la politique antidrogue menée par le président Rodrigo Duterte, explique-t-il. Depuis son élection, en juin 2016, 13 000 Philippins, soupçonnés d'être des toxicomanes ou des trafiquants, ont été exécutés par la police. Même le général Marcos n'avait pas tué autant de gens durant la dictature... "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires