"Aucune raison pour que le PPE fasse des concessions à Cameron"

26/06/14 à 19:18 - Mise à jour à 19:18

Source: Le Vif

Il n'existe aucun enthousiasme au sein du Parti Populaire Européen (PPE) pour accéder aux demandes de David Cameron dans le cadre des discussions sur les priorités politiques de la prochaine Commission et sur la nomination de son président. Il s'est lui-même mis en position difficile avec son entêtement, selon une source au sein du parti conservateur européen présente jeudi à Courtrai.

"Aucune raison pour que le PPE fasse des concessions à Cameron"

© Image Globe

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens vont discuter des priorités européennes pour la période s'étendant jusque 2019 lors d'une réunion dans l'hôtel de ville de Ypres jeudi soir. Ils nommeront vendredi soir l'ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker comme nouveau président de la Commission. Les deux dossiers ont au préalable été discutés entre les dirigeants de la famille conservatrice à Courtrai lors d'une réunion du PPE.

David Cameron "a perdu énormément de crédit" avec ses tentatives infructueuses d'empêcher la nomination de Juncker, selon un éminent membre du PPE. "Il n'y a chez nous aucune raison de faire des concessions aux Britanniques." David Cameron ne devra pas ménager ses efforts s'il veut obtenir un portefeuille économique important pour le commissaire européen britannique, d'après les déclarations qui ont suivi cette réunion.

"Angela Merkel a avancé le nom de (la Première ministre danoise) Helle Thorning-Schmidt en tant que future présidente du Conseil pour amadouer David Cameron, mais celui-ci s'y est opposé. De nouvelles concessions ne sont donc pas à l'ordre du jour", indique encore le cacique du PPE. La chancelière allemande voulait apaiser le Premier ministre britannique en proposant une personnalité issue d'un pays ne faisant pas partie de la zone euro à la présidence du Conseil. Maintenant que ce scénario n'est plus à l'ordre du jour, "la famille social-démocrate perd tout espoir de décrocher ce poste".

Le PPE compte 12 des 28 leaders européens en son sein, ce qui en fait la famille politique avec le plus de poids au Conseil européen. Le PPE constitue également le groupe le plus important du Parlement européen, Jean-Claude Juncker devrait dès lors hériter de la présidence de la Commission le 16 juillet.

Le Premier ministre irlandais, Enda Kenny, a par ailleurs évoqué jeudi la tenue le 17 juillet d'un sommet extraordinaire de l'UE pour répartir les postes clés des institutions européennes au lendemain de l'investiture prévue du nouveau chef de la Commission.

En savoir plus sur:

Nos partenaires