Aube dorée : le discours du "Fuhrer" grec fait peur (vidéo)

07/05/12 à 18:39 - Mise à jour à 18:39

Source: Le Vif

Le parti d'extrême droite "Aube dorée" a fait son entrée au parlement grec en obtenant 7% des voix aux élections législatives, dimanche. Le discours tenu par son président, Nikolaos Michaloliakos, au soir du vote n'est pas sans rappeler les heures les plus sombres du nazisme...

Aube dorée : le discours du "Fuhrer" grec fait peur (vidéo)

© Capture d'écran Youtube

Flanqué d'une quinzaine de jeunes hommes à la tête rasée, le dirigeant néonazi Nikolaos Michaloliakos, du parti Xriss Avghi (Aube dorée), a affirmé dès dimanche soir que son groupe allait lutter contre les "usuriers mondiaux" et "l'esclavage" imposé selon lui au pays par l'UE et le FMI en échange de leur aide financière. "L'heure de la peur a sonné pour les traîtres à la patrie", a menacé ce quinquagénaire, affublé du sobriquet de "Fuhrer" par la presse grecque.

Le groupe d'extrême droite a donc deux credos : la dénonciation du programme de rigueur imposé par les bailleurs de fonds et l'arrêt du flux de migrants.


Accroché sous les fenêtres du siège du parti, dans le centre d'Athènes, le logo du mouvement est reconnaissable de loin. En grosses lettres blanches sur fond rouge, le slogan "La Grèce appartient aux Grecs" est encadré de formes qui évoquent la svastika hitlérienne.

Quasiment inconnu il y a deux ans, le groupe rejette l'appellation "néo-nazie" que lui attribuent les autres partis grecs. Forts de 7% des voix après les élections législatives de dimanche, une vingtaine de ses députés vont entrer au Parlement - une première pour un parti ultranationaliste depuis la chute du régime des colonels, en 1974.

Levif.be, avec Lexpress.fr et Belga

Nos partenaires