Attentats de Paris : Une seconde inculpation dans l'enquête française

05/12/15 à 19:35 - Mise à jour à 19:35

Source: Afp

Un homme de 25 ans a été écroué samedi à Paris, soupçonné d'avoir contribué à fournir un logement de repli au djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud et à un complice après les attentats dans la capitale française, a annoncé une source judiciaire.

Attentats de Paris : Une seconde inculpation dans l'enquête française

© AFP

Conformément aux réquisitions du parquet, Mohamed S., dont l'identité complète et la nationalités n'ont pas été précisées, a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Il est un proche de Jawad Bendaoud qui, contre rémunération, est soupçonné d'avoir fourni un appartement de Saint-Denis à Abaaoud. Bendaoud avait été mis en examen et placé en détention le 24 novembre.

Mohamed S. aurait mis en contact deux de ses connaissances: la cousine d'Abaaoud et Jawad Bendaoud, qui a fourni contre rémunération l'appartement de Saint-Denis où le djihadiste belge et un complice non identifié ont trouvé refuge avant d'y mourir le 18 novembre. Tous deux ont été tués lors de l'assaut donné par la police, ainsi que la cousine d'Abaaoud, Hasna Aïtboulahcen.

Bendaoud était jusqu'à présent le seul mis en examen dans le volet parisien de cette enquête franco-belge. Mohamed S. et Bendaoud sont tous deux des délinquants sans envergure qui ne semblent pas mis en cause pour avoir préparé ou participé aux attaques. Ils sont soupçonnés d'avoir fourni l'appartement de repli à Saint-Denis à Abaaoud et son complice non identifié.

A ce jour, un des auteurs présumés des attentats, Salah Abdeslam, reste insaisissable.

Aidé par plusieurs personnes dans sa fuite, Salah Abdeslam a disparu après une ultime trace laissée lors d'un contrôle routier dans le nord de la France quelques heures après les attaques du 13 novembre, attentats les plus sanglants de l'histoire de France avec 130 morts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires