Attentats de Paris : "Planifiés en Syrie, organisés en Belgique, avec des complicités françaises" (Hollande)

16/11/15 à 17:09 - Mise à jour à 17:30

Source: Afp

Les attentats de Paris, qui ont fait au moins 129 morts et plus de 350 blessés, "ont été décidés, planifiés en Syrie", "préparés et organisés en Belgique" et "perpétrés sur notre sol avec des complicités françaises", a déclaré lundi le président François Hollande.

Attentats de Paris : "Planifiés en Syrie, organisés en Belgique, avec des complicités françaises" (Hollande)

François Hollande. © REUTERS

Intervenant devant le Parlement réuni exceptionnellement dans le château de Versailles, le chef de l'Etat a appelé les Français à "la persévérance, l'unité, la lucidité, la dignité" après ces "actes de guerre" qui ont fait des victimes de 19 nationalités, dont trois Belges.

Intensification des opérations françaises en Syrie

Le président français François Hollande a également annoncé que la France allait "intensifier ses opérations en Syrie", après des raids intervenus dimanche soir sur Raqqa, le fief du groupe Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats sanglants de Paris.

"Le porte-avions Charles de Gaulle appareillera jeudi, pour se rendre en Méditerranée orientale, ce qui triplera nos capacités d'action. Il n'y aura aucun répit ni aucune trêve", a-t-il ajouté devant le Parlement, réuni en Congrès à Versailles.

Rencontre avec Obama et Poutine

Le président français compte rencontrer dans les prochains jours ses homologues américain et russe Barack Obama et Vladimir Poutine pour parvenir à "une grande et unique coalition" contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

"Je rencontrerai dans les prochains jours le président Obama et le président Poutine pour unir nos forces", a déclaré le chef de l'Etat français devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, près de Paris. Il a également annoncé qu'il allait demander au Conseil de sécurité de l'ONU de se réunir pour adopter une résolution marquant "la volonté commune de lutter contre le terrorisme".

M. Hollande a demandé une réunion du conseil de sécurité de l'ONU "dans les meilleurs délais pour adopter une résolution marquant cette volonté commune de lutter contre le terrorisme", assurant que "la nécessité de détruire Daech constitue un sujet qui concerne toute la communauté internationale".

Etat d'urgence de trois mois

Le Parlement sera saisi "dès mercredi" d'un projet de loi "prolongeant l'état d'urgence pour trois mois", en "adaptant son contenu à l'évolution des technologies et des menaces".

M. Hollande a également demandé la "mise en place de contrôles coordonnés et systématiques aux frontières" de l'Union européenne, ainsi que "l'approbation avant la fin de l'année" du fichier européen des passagers aériens (PNR) pour "assurer la traçabilité du retour des djihadistes et les interpeller".

Concernant les réfugiés, il est pour lui "vital que l'Europe accueille dans la dignité ceux qui relèvent du droit d'asile mais renvoie dans leurs pays ceux qui n'en relèvent pas", a déclaré le chef de l'Etat. Pour lui, les habitants de Syrie ou d'Irak, "notamment ceux des territoires contrôlés par Daech, sont martyrisés et fuient".

Nos partenaires