Attentat Moscou : une femme kamikaze suspectée

25/01/11 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Le Vif

Le mode opératoire de l'attentat qui a fait 35 morts lundi après-midi à l'aéroport de Moscou-Domodedovo, ressemble à celui des rebelles du Caucase nord, selon une source policière. Il aurait été commis par une femme kamikaze et un complice.

Attentat Moscou : une femme kamikaze suspectée

© Reuters

"L'explosion a eu lieu au moment où la présumée terroriste a ouvert son sac", a indiqué cette source à l'agence. "La terroriste était accompagnée d'un homme, qui se trouvait à ses côtés et a eu la tête arrachée par l'explosion", a expliqué la police.

"Il n'est pas exclu que les terroristes aient eu l'intention de laisser l'engin explosif dans la salle, et que l'explosion ait eu lieu de manière accidentelle", a indiqué cette source. "Ou bien elle a été déclenchée à distance, bien qu'aucun élément ne permette pour l'instant d'étayer cette version", a-t-elle ajouté.

"Ainsi, l'attentat a été commis selon la technique habituelle qu'utilisent les ressortissants du Caucase du nord", a conclu la source policière.

Les responsables doivent être "liquidés"

Les responsables doivent être "liquidés", a affirmé le président russe, Dmitri Medvedev, estimant que le terrorisme restait "la menace la plus sérieuse" pour la Russie.

"Nous devons tout faire pour que les bandits qui ont commis ce crime soient identifiés et traduits en justice, et que les repaires de ces bandits soient liquidés", a déclaré M. Medvedev selon des images diffusées par la télévision russe. "Le terrorisme reste la principale menace à la sécurité de notre Etat", a-t-il ajouté.

"Il y a eu une des violations des règles de sécurité"

La direction de l'aéroport moscovite de Domodedovo devrait répondre de l'attentat, a fait savoir le président russe, Dmitri Medvedev.

"Ce qui s'est passé montre clairement qu'il y a eu une des violations des règles de sécurité. Il a vraiment fallu en faire pour apporter, ou faire passer une telle quantité d'explosifs" dans l'aéroport, a déclaré Dimitri Medvedev. "Tout ceux qui ont des responsabilités, ceux qui prennent des décisions et la direction de l'aéroport devront répondre de tout. C'est un acte de terreur. C'est une tragédie", a-t-il ajouté.

Selon certaines sources, de cinq à sept kilos de TNT, un explosif très puissant, ont été utilisés pour perpétrer cet attentat.

35 morts et 126 blessés

Le dernier bilan officiel fait état de 35 morts et 126 blessés parmi lesquels 8 étrangers. Vingt-six victimes ont pu être identifiées grâce à leurs papiers d'identité mais neuf personnes n'ont pas encore pu être identifiées.

Les Européens sont deux Britanniques nés en 1971 et 1972, un Allemand né en 1976, un Bulgare de 40-45 ans et une Ukrainienne née en 1981.

Les trois autres sont originaires d'Asie centrale: un Ouzbek né en 1965, un Tadjik né en 1963 et un Kirghiz né en 1987.

Des étrangers ont aussi été blessés, selon la liste publiée par le ministère russe de la Santé. Parmi eux figurent un Français, Frédéric Ortiz (selon la transcription en cyrillique), et un Italien, Romano Rosario.

De son côté, l'ambassade de Slovaquie a indiqué à l'agence RIA Novosti qu'une actrice de ce pays, Suzana Fialova, avait également été blessée et hospitalisée.

Quarante-trois des 110 personnes hospitalisées lundi étaient mardi matin dans un état grave ou critique, selon un dernier bilan publié par le ministère russe de la Santé. Les blessés ont été emmenés dans 19 hôpitaux différents, situés à Moscou ou dans les alentours.

Lors de l'explosion, 31 personnes sont décédées sur place et quatre autres sont mortes alors qu'elles étaient transportées à l'hôpital, selon des sources médicales.

Actuellement aucune victime belge

Mardi matin, il n'y avait aucune indication qu'un Belge ou un passager du vol de Brussels Airlines figure parmi les victimes. "Nous n'avons pas de mauvaise nouvelle concernant une éventuelle victime belge à Moscou", ont déclaré les Affaires Etrangères, ajoutant toutefois que "le bilan n'est pas encore définitif".

De son côté, Brussels Airlines n'a encore reçu aucune indication préoccupante lors de ses contacts avec les passagers et avec les autorités locales. La compagnie aérienne n'a pas non plus été contactée par des familles de passagers inquiètes. Brussels Airlines continue de suivre la situation.

Un avion de Brussels Airlines a atterri lundi à Moscou peu avant l'attentat. Des passagers auraient pu se trouver très près du lieu de l'explosion.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires