Attentat en Tunisie: une trentaine de morts britanniques sans doute à déplorer

29/06/15 à 18:58 - Mise à jour à 18:58

Source: Belga

Le Premier ministre britannique David Cameron, qui s'attend à ce que le bilan de l'attaque sanglante perpétrée vendredi contre un hôtel en Tunisie atteigne une trentaine de morts britanniques, a annoncé lundi l'organisation de "une minute de silence nationale".

Attentat en Tunisie: une trentaine de morts britanniques sans doute à déplorer

Plage de l'hôtel Imperial Marhaba, théatre d'attentat le 26 juin 2015, Sousse, Tunisie © Reuters

Cette minute de silence se déroulera vendredi à midi, soit une semaine pile après l'attaque revendiquée par le groupe État islamique (EI), a annoncé M. Cameron devant la chambre des Communes. Les députés eux-mêmes ont observé une minute de silence lundi, juste avant l'intervention du Premier ministre.

Le bilan officiel de l'attaque faisait toujours état lundi de dix-huit morts britanniques mais le gouvernement s'attend à "environ 30" morts, a indiqué lundi une porte-parole de David Cameron. C'est l'attaque la plus meurtrière contre des citoyens britanniques depuis les attentats suicides du 7 juillet 2005 à Londres (52 morts), dont le pays s'apprête à commémorer le dixième anniversaire.

Dans une tribune publiée lundi dans le Daily Telegraph, David Cameron a réitéré la "détermination" de son pays à lutter contre le jihadisme. "Nous devons nous montrer intolérants vis-à-vis de l'intolérance - rejeter tous ceux qui cautionnent l'islamisme extrémiste et créent les conditions pour qu'il puisse prospérer", écrit M. Cameron.

Sa porte-parole a par ailleurs assuré que l'attaque en Tunisie n'entraînerait pas une renforcement des mesures de sécurité au Royaume-Uni, le pays ayant déjà relevé en août 2014 son niveau d'alerte de sécurité de "substantiel" à "grave", face à la menace représentée par les centaines de Britanniques aguerris au jihad en Syrie et en Irak.

En savoir plus sur:

Nos partenaires