Attentat en Tunisie: Les derniers clients de Jetair en Tunisie rapatriés

28/06/15 à 12:26 - Mise à jour à 19:38

Source: Belga

Les derniers clients en Tunisie du tour-opérateur Jetair ont été rapatriés dimanche matin, tandis que seuls 150 clients de Thomas Cook Belgique ont décidé d'écourter leurs vacances.

Attentat en Tunisie: Les derniers clients de Jetair en Tunisie rapatriés

Mémorial sur la plage de Sousse. © REUTERS

Les derniers clients de Jetair sont arrivés vers 4h40 à Brussels Airport. Au total, près de 1.200 voyageurs ont encore été rapatriés par le voyagiste, depuis samedi après-midi, sur huit vols. Précédemment, environ 900 clients de Jetair avaient déjà été rapatriés en Belgique dans la nuit de vendredi à samedi. Les avions ont atterri à Brussels Airport, et aux aéroports de Charleroi et d'Ostende.

Quelques dizaines de clients de Jetair ont préféré rester en Tunisie. Il s'agit essentiellement de personnes d'origine tunisienne logeant chez des membres de leur famille en Tunisie et qui n'avaient donc réservé que des tickets d'avion.

La société Jetair dit comprendre la réaction de mécontentement de la part de certains clients dont le séjour en vacances en Tunisie a été écourté et qui se trouvaient dans une zone éloignée du lieu de l'attentat, près de Sousse. Elle estime toutefois que la sécurité et le sentiment de sérénité ne pouvaient être garantis à la suite de l'attentat. "Dès que Jetair a pris connaissance du drame, nous avons organisé une réunion de crise. Et il y avait trop d'interrogations sur la sécurité", a indiqué la porte-parole de Jetair, Florence Bruyère. L'avis de voyage négatif concernant la Tunisie publié par les Affaires étrangères a conforté le tour-opérateur dans sa décision d'annuler les vols pour cette destination et de rapatrier ses clients.

Le voyagiste Jetair a informé ses clients partis en Tunisie du risque de ne pas pouvoir revenir en Belgique s'ils ne retournaient pas ce week-end via les avions affrétés par la compagnie Jetairfly. Le tour-opérateur Jetair a annoncé samedi avoir annulé tous ses vols à destination de la Tunisie jusque fin juillet. Cela représente 13 vols par semaine. Pour les voyages prévus jusque fin juillet, les touristes ont la possibilité de modifier ou d'annuler leurs vacances en Tunisie et d'être remboursés.

L'hôtel visé par l'attentat, le Riu Imperial Marhaba à Port el Kantaoui, fait partie de l'offre du tour-opérateur. Trois clients de Jetair ont été directement touchés par les tirs. Une femme, originaire de Namur, est décédée. Le mari de la victime et un troisième client du tour-opérateur ont été hospitalisés.

La porte-parole de Jetair ne s'est pas prononcée sur les conséquences de l'attentat sur le plan financier pour le tour-opérateur. Elle souligne qu'il est trop tôt pour évaluer l'impact sur les touristes, l'attentat ayant eu lieu juste avant le week-end. "C'est un drame surtout pour les victimes et pour la Tunisie, qui vit du tourisme", a déclaré Florence Bruyère. La Tunisie figure en quatrième position dans le top 5 des destinations choisies par les clients de Jetair.

Seuls 150 clients de Thomas Cook Belgique écourtent leurs vacances

Environ 100 clients de l'antenne belge de Thomas Cook présents en Tunisie au moment de l'attentat ont été rapatriés samedi et dimanche, selon son porte-parole Koen van den Bosch. "Depuis samedi, une équipe est sur place pour informer nos clients et une cinquantaine ont indiqué préférer écourter leurs vacances. On doit encore leur affecter un avion", ajoute-t-il. La plupart poursuivent leur séjour comme prévu.

Les touristes partis en Tunisie avec Thomas Cook sont libres de rentrer anticipativement ou non. Parmi les 1.454 clients belges du tour-opérateur concernés, seuls sept avaient annoncé dès vendredi soir, jour de l'attaque, vouloir quitter précipitamment la Tunisie. Depuis, près de 100 vacanciers ont atterri en Belgique et 50 suivront.

D'après Koen van den Bosch, les clients qui ont choisi de rentrer séjournaient à proximité du lieu où s'est déroulée l'attaque, perpétrée dans la station balnéaire de Port el Kantaoui, près de Sousse. "Ceux qui se trouvent à Djerba, 400 km plus loin, préfèrent rester. Ils sont choqués par les événements mais ne veulent pas interrompre leurs vacances pour autant."

Tant Thomas Cook que Jetair ont annulé leurs voyages en Tunisie après l'avis négatif des Affaires étrangères. Mais, contrairement à Jetair, Thomas Cook garantit aux clients déjà sur place un vol retour s'ils restent jusqu'au terme de leur séjour. "Les avions partent à vide puis ramènent les clients", explique son porte-parole.

Le voyagiste Jetair comptait plus de 2.000 vacanciers belges en Tunisie vendredi. Presque tous ont été rapatriés depuis lors. A peine quelques dizaines sont restés en Tunisie, essentiellement des personnes d'origine tunisienne logeant chez des membres de leur famille et qui n'avaient donc réservé que des tickets d'avion.

Six personnes hospitalisées toujours dans un "état critique"

Six personnes hospitalisées en Tunisie à la suite de l'attentat de vendredi étaient toujours dans un "état critique" dimanche, deux jours après l'attentat terroriste qui a fait 38 morts dans un hôtel, a annoncé la direction espagnole de cet établissement.

"La direction de l'hôtel est en contact permanent avec les hôpitaux locaux pour connaître l'état des blessés encore hospitalisés", a écrit dans un communiqué le Groupe RIU qui gère le Riu Imperial Marhaba Hotel où a eu lieu la tuerie.

"Ce qui est positif, c'est que le nombre des personnes hospitalisées diminue mais nous pensons tout le temps aux six blessés qui sont toujours dans un état critique", ajoute le communiqué.

Vendredi, un étudiant tunisien déguisé en touriste a caché une kalachnikov dans un parasol et a mitraillé des vacanciers qui se trouvaient sur la plage et autour de la piscine de l'hôtel, à Port El Kantaoui, à proximité de Sousse (sud).

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier de l'histoire récente de la Tunisie.

Les autorités tunisiennes ont identifié 18 des personnes tuées: 14 Britanniques, un Allemand, un Belge, une Irlandaise et une Portugaise.

La Grande-Bretagne a confirmé la mort de 15 de ses ressortissants et prévenu que le bilan pourrait s'alourdir.

De plus, 39 personnes ont été blessées, dont 25 Britanniques, dans cet attentat revendiqué par le groupe État islamique qui contrôle des territoires importants en Irak et en Syrie.

Le Riu Imperial Marhaba Hotel accueillait 565 personnes au moment de l'attentat.

"Bien que la plupart des clients aient choisi de rentrer, nous avons encore environ cinquante clients qui ont décidé de poursuivre leurs vacances en Tunisie comme ils l'avaient prévu", conclut le communiqué.

RIU gère au total dix hôtels en Tunisie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires