Attentat d'Istanbul : 10 Allemands sont morts

13/01/16 à 14:42 - Mise à jour à 14:44

Source: Afp

Dix Allemands sont morts dans l'attentat d'Istanbul, a annoncé mercredi le ministère allemand des Affaires étrangères.

Attentat d'Istanbul : 10 Allemands sont morts

© REUTERS

Il n'a toutefois pas précisé si le précédent bilan total de dix morts -dont huit Allemands- était revu ou non à la hausse.

"C'est une triste nouvelle (...) il y a 10 morts parmi les Allemands", a dit à la mi-journée une porte-parole du ministère, Sawsan Chebli, ."Sept Allemands blessés sont encore traités dans des hôpitaux d'Istanbul, dont cinq sont en soins intensifs", a-t-elle ajouté au cours d'une conférence de presse régulière.

Certaines des victimes appartenaient à un groupe de 33 touristes allemands arrivés lundi soir à Istanbul avec le voyagiste berlinois Lebenslust, qui ne disposait pas d'"informations sûres" mercredi midi sur le nombre des morts et des blessés parmi ses clients, selon un communiqué. Le groupe de Lebenslust, venu de toute l'Allemagne, devait partir en avion mercredi pour Dubaï avant de poursuivre ses vacances à Abou Dhabi. Aucune information n'a pour l'heure été communiquée sur le rapatriement des rescapés et des blessés, pas plus que sur celui des corps des défunts.

Selon les autorités régionales, figurent parmi les morts un homme de 67 ans venu de Hesse (ouest), deux hommes et une femme originaires de Rhénanie-Palatinat (ouest), une habitante de Leipzig (est) de 70 ans, deux habitants de Dresde (est) de 51 et 75 ans et un homme de 73 ans et sa femme de 71 ans résidant dans le Brandebourg (est). La presse mentionne également un Berlinois. Les médias recensent huit blessés : deux sont des personnes originaires de Berlin, deux autres sont de Basse-Saxe (nord-ouest), deux de Bavière (sud), une femme de 50 ans de Hesse et une femme du Rhénanie-Palatinat.

En déplacement à Istanbul, et malgré ce lourd bilan, le ministre de l'Intérieur allemand Thomas de Maizière avait indiqué qu'aucun élément de l'enquête ne permettait dans l'immédiat de dire que les Allemands avaient été spécifiquement visés par cette attaque attribuée par Ankara à un ressortissant syrien membre du groupe jihadiste Etat islamique. "En l'état actuel des investigations, il n'y a aucune indication selon laquelle l'attentat visait des Allemands", a déclaré M. de Maizière devant la presse à l'issue d'un entretien avec son homologue turc Efkan Ala. "Je ne vois aucune raison d'interrompre ou de renoncer à des voyages normaux (hors des zones de conflit, ndlr) en Turquie", a-t-il ajouté.

Quatre enquêteurs de la police criminelle allemande ont été envoyés à Istanbul, a ensuite précisé un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

L'attaque dans le district de Sultanahmet, près de la Mosquée bleue et de la basilique Sainte-Sophie, a fait dix morts selon le bilan officiel turc.

En savoir plus sur:

Nos partenaires