Attentat à la bombe dans le nord du Nigeria: au moins 25 morts

08/07/15 à 08:08 - Mise à jour à 08:08

Source: Belga

Au moins 25 personnes ont été tuées et 32 blessées mardi dans l'explosion d'une bombe attribuée aux islamistes de Boko Haram dans des bureaux de l'administration locale à Zaria, dans le nord du Nigeria.

Attentat à la bombe dans le nord du Nigeria: au moins 25 morts

Sur le site de l'attentat, à Zaria, Nigéria. © REUTERS/Stringer

"L'engin explosif, très vraisemblablement porté par un kamikaze, a explosé dans les locaux administratifs du district et provoqué la mort de 25 personnes, dont un enfant de deux ans", a indiqué le gouverneur de l'Etat de Kaduna, Nasir Ahmad el-Rufai, qui avait fourni un premier bilan de 20 morts. 32 personnes ont également été hospitalisées, a-t-il ajouté.

La bombe a explosé vers 09H00 (08H00 GMT) au moment où des instituteurs et d'autres fonctionnaires faisaient la queue pour subir des contrôles d'identité, selon des témoins.

En l'absence de revendication, les soupçons se portent sur Boko Haram, très actif dans la région.

Zaria, une ville en majorité musulmane située à 75 km au nord de Kaduna, capitale de l'Etat éponyme, a déjà été la cible d'attaques des islamistes.

Le même jour, un attentat suicide commis par une femme près d'un poste militaire dans le nord-est a fait quatre morts.

"La femme est descendue (d'un véhicule) près d'un poste de contrôle militaire à Sabon Gari (un village situé à environ 110 km de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, ndlr) où elle s'est fait exploser, tuant quatre autres personnes", a raconté un témoin.

Depuis que le nouveau président Muhammadu Buhari a pris ses fonctions le 29 mai, les islamistes ont multiplié leurs opérations dans le nord du Nigeria. Il a fait une priorité de la lutte contre les insurgés, mais n'a pas réussi pour l'instant à faire cesser le bain de sang.

Quelque 550 personnes sont en effet mortes dans des violences attribuées aux islamistes depuis qu'il a pris ses fonctions.

En savoir plus sur:

Nos partenaires