Attentat à Copenhague : un mort et trois policiers blessés, les assaillants en fuite

14/02/15 à 18:02 - Mise à jour à 19:43

Source: Belga

Des dizaines de tirs ont été entendus samedi à l'extérieur d'un bâtiment de Copenhague qui accueillait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression, ont annoncé les médias danois. L'attaque a fait un mort. Trois policiers ont été blessés.

Attentat à Copenhague : un mort et trois policiers blessés, les assaillants en fuite

© Reuters

L'ambassadeur de France François Zimeray participait au débat. Il a indiqué sur Twitter, après l'attaque, qu'il était "indemne".

Un autre participant à l'événement était Lars Vilk, le dessinateur suédois dont des caricatures de Mahomet lui avaient couté des menaces de mort en 2007. Il est également indemne et a été évacué du lieu par la police, indiquent des témoins.

L'agence de presse allemande DPA fait état de trois officiers de police danois pris pour cible par les tirs et blessés. Deux assaillants seraient recherchés en lien avec ces tirs.

Lars Vilks était la cible de l'attaque

L'artiste suédois Lars Vilks était la cible visée par les tireurs lors de l'attaque.

Peu de temps après les tirs, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a indiqué condamner "avec la plus grande fermeté" ce qu'il décrit comme une "attaque terroriste".

Des dizaines de coups de feu ont été tirés samedi après-midi dans la capitale du Danemark, contre un bâtiment qui accueillait un débat auquel participaient Lars Vilks, le dessinateur suédois menacé de mort après avoir réalisé des caricatures de Mahomet en 2007, ainsi que l'ambassadeur de France François Zimeray.

Trois policiers qui tentaient de protéger les lieux depuis la rue ont été blessés durant l'attaque.

"Une attaque terroriste a visé une réunion publique à Copenhague, à laquelle participait l'ambassadeur de France au Danemark. Je condamne avec la plus grande fermeté cet attentat. La France se tient aux cotés des autorités et du peuple danois dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré le ministre français Laurent Fabius dans un communiqué.

Les deux assaillants présumés ont pris la fuite à bord d'un véhicule

Les deux auteurs présumés de la fusillade ont pris la fuite à bord d'un véhicule, a annoncé la police danoise, qui a diffusé son signalement et sa plaque d'immatriculation. La Volkswagen Polo en question a toutefois été retrouvée plus tard, dans le centre de la ville, sans ses occupants.

Un homme "non identifié" a été tué lors de cette attaque, et trois policiers blessés en tentant de protéger les lieux.

L'ambassadeur de France ainsi qu'un caricaturiste suédois qui vit sous protection policière depuis qu'il a reçu des menaces de mort à la suite de la publication d'un dessin tournant en dérision le prophète Mahomet en 2007, participaient au débat. Selon la police danoise, c'est le dessinateur, Lars Vilks, qui était visé par les tireurs. Ces deux intervenants sont sortis indemnes de l'attaque. Les agents de police touchés ne sont pas grièvement blessés, a précisé la police en fin de journée.

M. Vilks s'est caché dans une chambre froide avec une des organisatrices du meeting dès les premiers coups de feu, avant d'être évacué par la police. L'événement avait lieu sous protection policière, des agents étant placés à l'entrée et les spectateurs devant passer par un portique détecteur de métal à l'entrée, selon des témoins.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve va se rendre "dans les meilleurs délais" à Copenhague, a annoncé la présidence française dans un communiqué. L'ambassadeur français sur place, François Zimeray, a indiqué qu'il n'avait "pas été touché par les tirs". "Ils nous ont tiré dessus de l'extérieur. C'était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu'ils n'ont pas réussi à entrer", a-t-il déclaré à l'AFP.

Michel condamne un "lâche attentat" et appelle à la mobilisation contre le terrorisme

Le Premier ministre Charles Michel a condamné le "lâche attentat" commis à Copenhague.

Dans une réaction communiquée à Belga, M. Michel "exprime sa solidarité avec les autorités et le peuple danois". "Après les attentats commis à Paris et au Musée juif de Bruxelles, ainsi que les attentats déjoués à Verviers, cela montre la nécessité d'être vigilants et déterminés. Nous devons être mobilisés contre le terrorisme et le radicalisme", a-t-il dit.

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a lui aussi réagi. "Nous condamnons avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste perpétrée à Copenhague", a-t-il indiqué sur Twitter.

En savoir plus sur:

Nos partenaires