Attentat à Copenhague : la police pense avoir abattu le tireur présumé, mais reste muette sur son identité

15/02/15 à 08:41 - Mise à jour à 11:25

Source: Belga

La police a abattu un homme dimanche matin à Copenhague, quelques heures après deux fusillades qui ont fait deux morts et cinq blessés dans la capitale danoise. Elle était cependant muette sur l'identité de l'homme qu'elle a abattu et qu'elle estime être le seul auteur des deux attaques meurtrières à Copenhague, et les médias n'avançaient pas de piste.

Attentat à Copenhague : la police pense avoir abattu le tireur présumé, mais reste muette sur son identité

© BELGA

Lors d'une conférence de presse dimanche en début de matinée, la police a uniquement précisé qu'elle avait localisé cet homme grâce à un appel d'un chauffeur de taxi décrivant un homme qui ressemblait à celui filmé par des caméras de vidéo-surveillance.

Avant l'aube, cet homme a ouvert le feu sur des policiers qui surveillaient un domicile dans le quartier populaire de Nørrebro où ils pensaient qu'il pourrait se rendre. En répliquant, ces policiers l'ont tué.

Les seuls éléments sur lui restent une photo diffusée samedi en fin d'après-midi, accompagnée de cette description: "entre 25 et 30 ans, d'environ 1,85 m, athlétique, d'apparence arabe, (...) les cheveux lisses".

Les motivations de l'homme ne sont pas connues et aucune revendication n'a été rendue publique. L'homme a ouvert le feu d'abord dans l'après-midi avec un fusil-mitrailleur vers les dizaines de personnes assistant à un débat sur la liberté d'expression auquel participaient un artiste suédois auteur d'une caricature de Mahomet, Lars Vilks, puis dans la nuit sur la synagogue de Copenhague. Il a tué deux personnes et blessé cinq policiers.

La police de Copenhague pense avoir abattu l'auteur des deux attaques

La police de Copenhague a annoncé qu'elle pensait avoir abattu l'auteur des deux attaques qui ont fait deux morts et cinq blessés dans la capitale danoise. "Nous pensons qu'il s'agit du même homme qui est l'auteur des deux fusillades", a dit un porte-parole de la police, Torben Moelgaard Jensen, lors d'une conférence de presse.

L'homme abattu venait d'ouvrir le feu sur les forces de l'ordre. La police pense qu'il a agi seul, mais n'en avait pas encore la certitude dimanche matin. Lors de la première attaque, vers 16h samedi, un homme a criblé de balles un centre culturel où se tenait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression, faisant un mort dans l'assistance, un homme âgé de 55 ans, et blessant trois policiers.

Par la suite, des coups de feu ont retenti après minuit près de la synagogue de Copenhague. Une personne a été mortellement blessée à la tête, un policier a été blessé à la jambe et un autre au bras. Selon une association communautaire juive, le jeune homme tué était un juif qui surveillait les accès à l'édifice pendant qu'une cérémonie avait lieu à l'intérieur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires